Se marier Cheap, la nouvelle tendance

Il paraît qu’en temps de crise, les liens de l’amour sont plus forts que tout. De ce constat, certaines chaines de prêt à porter ont cru bon de se lancer dans les produits maritaux pour gagner quelques clientes et se lancer dans de nouveaux défis. Je vous avais déjà parlé de certains projets sur Facebook et Twitter, il semble que la folie du mariage cheap ne fait que commencer…

Delphine Manivet, Miss France des robes de mariées

Bon, l’info ne sera pas un scoop pour tous, en début d’année, la créatrice Delphine Manivet créait une collection un peu spéciale pour le catalogue de vente par correspondance La Redoute. D’une, le leader du prêt à porter en VPC n’en était pas à son coup d’essai: La marque française de vente à distance était accoutumée des collections capsules avec des grands créateurs comme Jean Paul Gaultier, Yves Saint Lauren, Sonya Rykiel… Deux: Cette année c’est avec Delphine Manivet que La Redoute collabore. Spécialiste des robes de mariées, elle est très régulièrement approchée par des célébrités pour créer des modèles uniques pour le plus beau jour de leur vie. Lilly Allen, Emma de Caunes ou quelques jolies dames de la famille royale britannique ont déjà fait appelle à ses services.

Voilà donc que le 8 février dernier, La Redoute proposait une collection de mariée nommée « couture » faite de robes de mariées, demoiselles d’honneur et tenues pour petite fille en plus des dessous de lingeries en soie et dentelle sont donc proposées aux e-shoppeuse de la marque.  Quelques mois plus tard, une collection « bohème » sort le 4 avril pour les bobo chics qui souhaitent passer la bague au doigt en « longue robe fluide recouverte de dentelle, une robe courte à manches soufflet décolletée dans le dos et un ensemble de petite fille composé d’un sarouel et d’une blouse brodée mais aussi une combinaison en dentelle. »

En revanche, le problème de la vente par correspondance est que les achats des robes de mariée à laissé bien des femmes dans l’attente et la déception. Tentées par les modèles et les prix abordables, pour une créatrice renommée (moins de 800 euros), certaines femmes ont du attendre près de 11 semaines pour recevoir leur robe, souvent, bien après le grand jour…

delphine manivet mariage la redoute

Topshop, un mariage british

Peut être Topshop, outre Manche, à eu vent du succès de la collection de la créatrice française avec La Redoute pourtopshop mariage eux aussi sentir là une belle opportunité pour attirer de nouveaux clients et se lancer dans un nouveau projet. Ce mois-ci, les britanniques pourront s’offrir une jolie robe de mariée dessinée par le créateur Richard Nicoll connu pour avoir travaillé aux côtés de Marc Jacobs chez Luis Vuitton et pour être le directeur artistique de Cerruti Femme.

Les robes, courtes, légères et fluides, dans le même genre que la collection Manivet sans la classe française verra le jour dans les rayons dès le 15 juin prochain. Une aubaine pour les anglaises pour qui le mariage reste l’achèvement de la vie de débauche.  La collection « Tie the Knot » (Nouer le nœud) sera accessible pour les femmes ayant entre 93 et 543£ sur leur compte en banque.

Quoi que, se marier en Richard Nicoll, ça vaut le coup aux prix Topshop, non ?

En revanche, quand les premières images de cette collection capsule ont été mises en avant, même constat que pour les images de Manivet par La Redoute, les mariées qui ne sourient pas, un peu déprimant pour ce qui est sensé être le plus beau jour de notre vie. Puis bon, le style anglais, des robes aussi courtes, certes c’est mignon, mais… Hum… Pas sûre que mes grand-mères apprécient…

Bref, se marier en cheap, c’est sûre, c’est à envisager, se marier en Topshop a.k.a en robes objectivement vulgaires, hum, j’en doute encore. Et vous ?

topshop richard nicolle mariage

Tu te maries en Sibérie ?

UGG mariageSi c’est le cas, saches que UGG a solution à tes problèmes: La marque australienne de chaussure à moumoute super pas classy mais super confortable a eu la super bonne idée de lancer une collection de chaussure de mariage « I do, collection ». Une chaussure en moumoute grise avec des reflets blancs comme quand le soleil reflète sur la neige d’hiver. Ça brille, ça ne passe pas inaperçu, c’est confortable  et ça peut aller parfaitement été comme hiver. Le rêve de la future mariée, en somme. Surtout si tu maries au sommet de l’Himalaya, au Canada le premier de l’an ou à Chamonix pour la saint valentin.

Des bottines mais aussi des chaussons blancs à reflets sont donc disponibles sur le site d’UGG. Pour 80$ vous pouvez avoir les chaussons claquettes, pour 190$, les bottes moumoutes en sequin et enfin, pour 225$, les moumoute avec des cristaux Swarovski.

« Ces bottes vont clairement se faire remarquer que vous marchiez jusqu’au l’autel, que cela soit à porter pendant les préparatifs ou simplement un luxueux cadeaux de mariage. » Explique la marque australienne.

Zara, entre Manivet et Topshop

Tout est dans le titre. L’enseigne espagnol Zara que l’on ne présente plus vraiment se lance aussi dans la tendancezara robes mariage « mariage » en proposant des robes blanches à dentelle, courte, bohémien chic, un beau mélange entre Manivet et Topshop. Un truc qui pourrait bien plaire à Nicole Ritchie, si vous voyez ce que je veux dire. Pour 40 a 120€, vous pourrez bien finalement vous laissez passer la bague au doigt cette année !

 Une folie qui prend les marques de prêt à porter, peut être un relant de la fièvre du mariage royale, plus d’un an après. On dit aussi qu’en temps de crise, les gens se marient plus, histoire de nuancer le tableau des malheurs.  Et puis, se marier dans une petite robe de créateur sans craquer le budget mariage, c’est une bonne idée. Encore faut-il trouver la bonne robe…  Je me rappelle d’une de mes amies s’être Pacsée en jolie robe H&M. Montrer que l’on porte de l’importante à un moment crucial de sa vie d’adulte tout en gardant les pieds sur terre dans une robe élégante de chez H&M. Tout le monde ne rêve pas d’un mariage de Princesse comme Blair Waldord, mais peut être plus bohémien comme Kate Moss ou Lilly Allen…

Et vous, serez-vous prête à porter une robe d’une enseigne prêt à porter pour votre grand jour ?

Dernier commentaire
  1. marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *