Comment la blogueuse mode française est-elle influente en 2013 ? (partie 4)

Business : La relation blogueuse/marque attire toutes les attentions

L’ascension des blogueuses dans le paysage publicitaire des marques de prêt-à-porter, accessoires et cosmétiques a attisé l’attention des passionnées de mode, communication et journalisme.

Depuis l’année dernière, je reçois énormement de courrier d’étudiants travaillant sur le sujet de la relation blogueur mode pour leur mémoire ou thèse de fin d’année.

Il est clair que cette nouvelle passion pour les marques envers ces « fashion » girls next door a surpris les habitudes commerciales auxquelles nous étions habitués.

Ce qui étonne le plus est le fait que ces jeunes femmes qui racontent leur vie et leur penderie sur internet, deviennent si populaire qu’elles peuvent presque vivre de leur « journal intime de la mode ».

D’ailleurs, ces étudiants intéressés par le sujet n’hésitent pas à demander combien une blogueuse remporte grâce à son blog et aux partenariats. Si bien qu’il fut une période où
plusieurs blogueuses ont publié sur leur blog les raisons, leur travail et comment elles gagnaient de l’argent, devant se justifier de leur activité.

Les médias aussi se sont intéressés à ce phénomène des blogueuses mode: une jeune femme de Lyon a même eu le droit à son reportage TV sur le journal de 20h de Claire Chazal. Non pas que passer au Journal de Claire Chazal rende la chose phénoménale, mais cela marque effectivement une réalité de ce qui était encore qu’un phénomène perçu comme ridicule il y a encore quelques mois.

Beaucoup ne comprennent pas comment et pourquoi une blogueuse gagne de l’argent. L’important est de savoir que tenir un blog qui fait beaucoup de trafic, c’est également beaucoup de travail. Faire un shooting, éditer les photos, les mettre en ligne, écrire l’article, savoir de quoi on va parler, le publier, le partager sur les réseaux sociaux, visiter les blogs des autres blogueuses et suivre les tendances.

Si vous pensez que ces blogueuses influentes qui gagnent leur vie grâce aux partenariats sont des opportunistes avides de reconnaissance, tentez-vous même de vous lancer dans l’aventure, vous vous ferait une idée par vous même…

Du côté des marques

Côté marque, les agences digitales ont aussi bien compris que pour la notoriété de leurs clients, travailler avec les blogueuses est le nouveau « truc » à faire pour que ça marche.

Ils n’hésitent pas non plus à créer des séminaires et webinars pour offrir une vue d’ensemble de la situation aux marques et pourquoi c’est bien d’être copains avec les blogueuses françaises.

L’agence digitale Acti (interactive performance) a déjà réalisé deux ateliers de ce genre sur la relation blogueur – marque.

En Janvier dernier, le blog Kiss My French organisait une rencontre exceptionnelle entre professionnels du milieu de la mode et du luxe et les blogueurs sur le même thème. Le but ? Les deux parties peuvent se rencontrer, discuter et idéalement, travailler ensemble dans le futur. Le communiqué de presse est clair : « Cette réunion, à laquelle participeront des bloggeurs et PME, aura pour objectif de tisser des liens entre ses participants. L’opportunité leur sera donnée d’engendrer un développement de leur visibilité, de se créer un réseau et de permettre de futures collaborations. »

Concours

Parmi tous les blogs que l’on peut voir naître sur le net, il est parfois difficile de savoir ou donner la tête. Il y a bien évidemment certains classements comme ebuzzing ou les premières pages de résultats Google. Toutefois, les magazines féminins se plaisent aussi à créer leur concours ou awards du meilleur blog. Des publications comme Glamour, Marie Claire, Madame Le Figaro ou dernièrement Be magazine se plaisent à faire rentrer les blogueuses françaises en compétition pour décider qui est la plus populaire d’entre elles. Un système de vote par nombre de « like » et quelques semaines plus tard, nous avons une nouvelle petite célébrité du web.

De la crédibilité et de la reconnaissance pour la blogueuse mais un sacré coup de boost pour la notoriété du magazine qui joue de la popularité des blogueuses pour faire parler d’eux. Rappellons-le quand même, les magazines féminins détestent les blogueuses mode, trop « kikou lol », elles engendrent presque autant de trafic sur leur site, sont aussi invités aux shows VIP et reçoivent aussi les goodies des marques. Tous ces privilèges que seules les rédactions de ces magazines avaient il y a encore 2 ans…

D’ailleurs, il existe une cérémonie consacrée à la remise d’un award aux meilleurs blogs francophones de l’année, les Golden Blog Awards, toutes catégories confondues. En 2010, Pauline Fashion Blog remportait le prix dans la catégorie mode, pas étonnant donc de la retrouver un peu partout dans les castings de Pimkie, Jennyfer ou Stylight.

En résumé, il est clair que la blogueuse mode française devient de plus en plus indispensable à la notoriété et la communication des marques de prêt-à-porter. En revanche, les méthodes de travail restent encore très limitées par rapport aux modèles américains et britanniques…
Aussi un mauvais ciblage des blogueuses pour sa communication provoque la colère des autres blogueuses ou passionnées de la blogosphère. Récemment, sur Twitter, j’ai pu lire:
« Sponso Nike, sponso Lancôme … la lecture des blogs cette semaine pue le fric ! »

Comment la relation bloggeur-marque va t-elle évoluer en France ?
Réponse l’année prochaine !

 

Voir le dossier sur l’influence des blogueuses mode françaises en 2013

 

Dernier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *