Eram: Si la famille est sacrée, la publicité est décalée !

Voilà un nouveau scandale dans le domaine de la mode, un de plus. Cette fois ci, c’est la marque de chaussures française milieu de gamme Eram qui frappe fort avec une nouvelle campagne publicitaire qui fait parler d’elle…

Eram, vous entendrez parlez d’elle !

En fait, chaque automne depuis quelques années Eram sort une nouvelle campagne de publicité qui choque, émeut, surprend et dérange les conservateurs et les puritains de la mode bien comme il faut. Cette année, il faut le reconnaitre, ils ont fait fort, (Ils: les ateliers Devarrieux, l’agence de communication à l’origine de cette campagne.)

En jouant sur le thème de « la famille c’est sacrée » ils utilisent des scènes très modernes de la vie familiale tels que les couples homosexuels, les cougars et la famille recomposée…

Une campagne qui ne plait pas du tout aux défenseurs de la famille traditionnelle qui s’offusquent sur la page facebook de le marque de chaussures et se révoltent. Comme pour Petit Bateau, la marque à du s’expliquer et a ouvert un débat sur une page parallèle du réseau social pour développer le point de vue de chacun sur sa représentation de la famille. L’art de communiquer et faire parler de sa marque. Aujourd’hui sur toutes les lèvres, demain sur tous les pieds !

Eram, il faudrait être fou pour dépenser plus…


 Parodie, humour et mannequin en plastic…

Les ateliers Devarrieux à l’origine de cette publicité ont tenté avec Eram une parodie des publicités the Kooples qui présentent des couples en précisant la longévité de la relation et leur rencontre. Évidemment, vu qu’il s’agit d’une publicité, beaucoup en doute d’où le détournement de la publicité par Eram avec une annotation « Eram, et ça c’est vrai… »

Décalée, toujours dynamique et colorée, une nouvelle communication qui a fait parler d’elle au printemps dernier. Mannequins en plastic, allure branchées, jobs de rêve… En revanche, sympas à petit prix, c’est pour de vrai…

Private joke dans la publicité

Dans le genre private joke Eram nous a présenté une campagne de publicité, à l’automne 2010, une nouvelle fois décalée qui veut stigmatisé le monde de la mode: Mannequins anorexiques et droguées, stylistes et designers forcement gay et tout un petit monde qui couche avec tout le monde… Visiblement un univers impitoyable que monsieur tout le monde ne connait pas. Merci Eram pour faire persévérer le mythe ou révéler une atroce vérité sur ce monde de paillettes !

Eram a toujours joué la carte du message décalé dans ses publicités si bien que la marque est une habituée des reportages chez Culture Pub. Pour ma part, mes publicités préférées d’Eram ne date pas d’hier mais révèle bien la communication de la marque depuis ses débuts…

2004

2004

Sans réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *