Fashion Week : De semaine de la presse à l’évènement mode de l’année

Voilà déjà quelques jours que les semaines de la mode se sont terminées dans les plus grandes villes du monde présentant les collections des designers internationaux pour la saison prochaine ou celle de l’automne hiver à venir. Un événement qui est tellement encré dans l’univers de la mode que je ne m’étais jamais posée de question sur son passé, jusqu’au jour où j’ai visité le musée de la mode à Londres et j’ai découvert qu’avant la Mercedes Benz fashion week de New York, il y avait les défilés parisiens…

A l’époque de Coco Chanel et de ses contemporains,  il y avait les shows des couturiers français qui attiraient tous les regards du monde entier. Les maisons faisaient leurs show cases, les designers étaient invités à venir, les journalistes et les acheteurs. Tout se passait ainsi donc sur les terres françaises, à Paris, d’où le titre historique de la ville comme capitale de la mode.

Puis l’Histoire à fait que les choses ont du changer. A partir de 1940, Paris et une partie de la France furent occupées par les Nazis, la venue des étrangers pour assister aux défilés des maisons et des showrooms fut donc remise en question. Et parce que se passer de défilés et showrooms n’était pas concevable pour les professionnels de la mode, une fashion publicist américaine décida de lancer une alternative aux Etats-Unis, New York. C’est ainsi qu’Eleonor Lambert lança la première « Semaine de la presse » en 1943, présentant les collections des créateurs américains sur toute une semaine.  Le succès fut au rendez-vous et l’occasion bien trouvée pour enfin mettre en valeur les créateurs américains qui jusqu’ici s’effaçaient un peu par la présence très françaises des défilés parisiens.

L’année suivante, voilà une nouvelle invention qui marque encore l’univers de la mode : Ruth Finley créa le calendrier de la mode qui programme les évènements selon un schéma très précis. Depuis 1944, Mme Finley est la maitre d’orchestre des évènements de la mode à New York, imposant les professionnels du textile à se fixer à ce calendrier pour établir leur promotion selon les dates fixées. A l’époque, elle avait 16 ans et était journaliste pour le Herald tribune. L’idée du calendrier lui était venue en entendant la conversation de femmes sur l’organisation de deux show en même temps d’une semaine de la presse à Manhattan. « And so I knew I had a niche creating this calendar. »

Aujourd’hui encore, elle est un peu le Dieu à qui se référer pour des conseils et son livre, la bible dont Diane Von Furstenberg et Norbert Norell ont utilisé pour devenir des noms dans le monde de la mode. Elle gère encore, et ce depuis 67 ans, avec son équipe de 4 personnes le calendrier et organise jusqu’à 300 évènements de la mode en une semaine sur New York lors de la fashion week.  Sachant que de manière générale les directeurs artistiques débutent leurs défilés avec au moins 30 minutes de retard, vous pensez bien qu’ils ont beaucoup de travail sur l’organisation…

Ces semaines de la presse sont alors devenues les très connues et incontournables semaine de la mode, relayées par la presse et les différents médias à travers le monde, les magazines de modes et les blogs. Les mannequins deviennent alors des égéries, les tenues phares des collections sont portées par les célébrités et les défilés de mode se mélangent entre les officieux défilé de rue, les street styles et les catwalk, du podium des grands créateurs, deux fois par an.

Fin des années 80, Anna Wintour à l’époque rédactrice en chef du Vogue britannique quitte son poste pour le même poste mais de l’édition Américaine. Depuis 1988 que la journaliste britannique occupe ce poste, elle assiste chaque année aux fashion weeks de New York premier rang des défilés.

S’en est suivi les début des années 90 et la décennie des top modèles super star avec les « big six », les 6 top modèles internationaux qui ont fait le buzz sur les podiums, la une des magazines de mode, les égéries des marques de cosmétiques et de textiles. Claudia Schiffer, Linda Evangelista, Christy Turlington, Cindy Crawford, Kate Moss et Naomie Campbell et les fashion weeks prennent un nouveau tournant…

En 1993, la fashion week de New York change de lieu et va s’installer jusqu’en 2010 au Bryant Park que l’on peut voir entre autre dans plusieurs passages de la série Sex and the city mais aussi du film. Depuis 2010, les fashion weeks de New York ont a présent lieu au Lincoln Center.

L’année suivante Mercedes Benz est devenu le sponsor officiel de la fashion week New Yorkaise, la renommée depuis « Mercedez Benz Fashion Week New York » et renouvelle depuis chaque année son sponsorship. Je me suis longtemps demandé ce qui a poussé une marque allemande automobile à sponsoriser un évènement de la mode américaine, quand je me suis rappelée que Claudia Schiffer, top model allemand star des années 90 et Karl Lagerfield était peut être une raison pour mettre en avant le savoir faire et la qualité de l’image allemande, Mercedes Benz ont surement vu là une opportunité… Aujourd’hui, La marque automobile est le sponsor officielle de différente fashion week : New York, Miami, Madrid, Stockholm, Berlin, Moscou, Johannesburg, Pékin et récemment Tokyo.  Mercedes Benz sponsorise d’autres évènements de la mode dans les autres pays, mais n’a pas réussi encore à être le sponsor officiel de toutes les fashion weeks…

En 2001, la première journée de la fashion week de New York fut le 11 septembre, journée plus connue pour ses attentats. Dû aux évènements, la semaine de la mode a donc été annulée. L’année suivante, Londres et New York ont échangé leurs dates pour ne pas commérer le premier anniversaire des attentats en même temps que la fashion week New Yorkaise.

En 2003, Eleonor Lambert assista à son dernier fashion week New Yorkais et décéda un mois plus tard. Elle assistait à chacune des semaines de la presse depuis 1943 qu’elle avait crée à l’époque.

Beaucoup de femme sont encore à la tête de ce monde de la mode, entre Eleonor Lambert, Ruth Finley, Anna Wintour et les supermodels européennes et américaines, les fashion weeks restent un événement qui devrait commencer le 8 mars, et de surcroît être un jour férié pour que nous puissions toutes y assister…

Sans réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *