Hermès, Leather Forever !

Hermes leather foreverCe mois ci à Londres, nous avons été particulièrement gâté question culture mode. Entre la rétrospective Louboutin et l’exposition Hermès, j’avais des visites de musées intéressantes par ce temps pluvieux.

L’exposition hermès tenue à la Royal Academy of Arts à voulu mettre en avant 175 ans de travail du cuir de la marque de luxe française. Gratuite, on y découvre dans cette exposition plusieurs pièces axées sous différents thèmes retraçant les moments forts de la vie de la marque.

On nous propose tout d’abord une mise en bouche avec le travail du cuir, outil fondamental du travail du tanneur Thierry Hermès à l’origine de l’enseigne. Des pièces de différents cuirs, couleurs, épaisseurs sont exposés et nous sommes invités à les toucher pour comprendre cette manière particulière. Suite à quoi nous sommes dirigés vers une pièce ou deux ateliers coutures sont tenues par des employés françaises de l’enseigne venues à l’occasion de l’exposition, montrant leur savoir faire et pouvant répondre aux questions des visiteurs curieux du travail fait à la main. Sur la table des employés, des matériaux qui me sont totalement inconnus et clairement associés au travail du cuir et à la couture à la main. On y voit comment elle travaille le cuir et y font des coutures.

On se demande alors si Hermès continue sa production entièrement à la main comme on nous laisse le supposer cet atelier.

hermes expo londreshermes cuir

Hermès-Leather-Forever-Exhibition-London

Hermès-Leather-Forever-Exhibition-London

Cheval à balance sac hermesLa pièce suivante, Patina of time nous montre des pièces originales datant des années 30. La marque Hermès travaillant originalement pour le marché équestre, on retrouve une forme de selle de cheval dans le modèle des premiers sacs à mains. Le cuir étant une matière indémodable, très accessible et inusable, l’enseigne de luxe française à donc toujours miser sur ce matériel pour appuyer son savoir faire.

On apprend alors l’origine de la couleur orange, signe distinctif d’Hermès était une idée à l’origine de Robert Dumas, à la tête de l’enseigne entre 1951 et 1978, et qui s’est inspiré de la couleur naturel du cuir mais aussi parce qu’il s’agit d’une couleur que l’on peut voir de loin qu’importe la taille et le format. Les boîtes orange sont aussi venues avec l’arrivée des accessoires, qui pouvaient s’emballer simplement dans ces étuis.

Le monde équestre, les sacs à main pour madame, les accessoires et voilà qu’en 1914 Hermès propose des finitions en cuir pour les voitures. En 1930 apparait le premier it bag de la marque, le Kelly, en faisant référence à la belle princesse de l’époque, Grace. En 1947, il se lance dans l’aventure des parfums et enfin, en 1984, Louis Dumas, à la têtehermes bag d’Hermès à l’époque, fait la rencontre de Jane Birkin dans un vole Londres-Paris. Un sac au nom de l’actrice verra le jour, cette dernière l’avouera haut et fort: « je l’adore!« .

L’exposition est une mise en avant du travail de la marque très focalisé sur les détails. Que ça soit la boucle des sacs en forme de H, ou simplement les coutures. Les finitions marquent la qualité d’un savoir faire qui s’est transmis de génération en génération sans jamais perdre l’idée de proposer un produit de très bonne qualité. « Designed by perfectionnist made with passion » précisent les explications collées au mur dans la section « Discretion & Simplicity ».

C’est d’ailleurs ce que précise la marque: les sacs à mains sont à l’image de leurs clientes « célèbres mais discrètes; les mêmes mais différentes »…

On y retrouve donc évidemment une ambiance équestre, avec des selles et des accessoires de Jokey en cuir. Une salle est aussi consacré aux voyages avec des sacs-malettes pour maquillage et chaussures datant du début du XXe siècle.

hermes cuir voiture

hermes collection voyage

Bien que cette exposition de sacs et accessoires en cuir manquait cruellement d’explications sur l’histoire de la création des sacs et collections, on sent que le message retranscrit est le savoir faire d’une famille qui aime le cuir et la précision des détails. Une qualité de produit à la hauteur de la marque qui à fait sa réputation.

« Simple, discret, il s’adapte à mes humeurs, mes caprices, mon tempérament.« hermes travail cuir

Le Huffington Post britannique propose un dossier sur les ateliers Hermes !

Dernier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *