H&M : Design award – Se faire connaitre et être reconnu

La nouvelle à fait le tour du web et plutôt deux fois qu’une, tant le géant suédois du prêt à porter cheap est aimé et adulé de tous. H&M propose cette année un fashion award pour récompenser les jeunes designers en dernière année d’école pour les encourager à développer leurs projets et se faire une place dans ce monde cruel de la mode. Cependant, cet award n’est pas le premier dans le domaine, j’ai donc voulu en savoir plus sur le projet H&M et les autres fashion awards du monde…

D’étudiants à designers chez H&M

Le projet est noble et bien pensé : Pour permettre aux futurs jeunes créateurs de percer dans le milieu très fermé de la mode, le groupe suédois H&M propose donc un award de 50 000€ à verser au gagnant d’un long concours.

En fait, depuis déjà un an, l’équipe d’H&M chargé du projet scrutait les écoles de mode de notre vieux continent à la recherche des créateurs de talents qui mériteraient bien une telle bourse et une collection capsule dans les magasins de la marque. Voilà que début Janvier, nous apprenons que 6 grandes écoles de mode européennes ont été retenues finalistes pour participer à la finale du concours qui aura lieu le 1er février prochain à Stockholm lors de la Mercedes-Benz Fashion Week.

Sur le site Internet créé pour l’évènement, nous pouvons voir sous forme d’épisode vidéo l’évolution des écoles dans le concours, les défilés des étudiants, le jury de chaque école et les gagnants qui participeront à la finale. Parmi ces écoles qui ont participé à l’avant dernier round, aucune école française, ni italienne, ni espagnol. En revanche, deux écoles britanniques, une suédoise, une belge, et une autre représentant le Pays-bas, l’Allemagne et le Danemark. C’est l’occasion parfaite pour découvrir la culture mode de nos voisins du nord de l’Europe.

« Au printemps 2011, notre équipe créative a visité quatorze écoles à la recherche de jeunes talents en dernière année d’étude, et en a retenu environ six pour chaque école, explique un porte-parole du groupe. Les étudiants ont été jugés sur leur défilé de fin d’année, puis ont été départagés par un jury spécifique à chaque pays et présidé par Ann-Sofie Johansson, Head of Design chez H&M. »

La presse spécialisée française a néanmoins cherché à savoir la raison pour laquelle aucune école française n’avait été retenue. L’attachée de presse du projet a répondu avec ces mots : « Le choix de ces écoles s’explique par les liens déjà tissés entre H&M et elles, puisqu’elles nous envoient toutes beaucoup d’étudiants. Pour les prochaines éditions du Design Award, nous sélectionnerons de nouvelles écoles ».

Designers chez H&M

En fait, avec toutes ces collections capsules, partenariats avec grande maison de couture, collections spéciales avec des célébrités, je me demande qui sont les designers chez H&M. Ces dernières mois la marque s’est plus fait connaitre pour ses collections en partenariat plutôt que pour ses collections maisons à petit prix. Lanvin, Versace, Trish Summerville, David Bechkam et Nessman l’été prochain, sans parler du prochain grand couturier à travailler avec eux à l’automne prochain. Néanmoins, le succès d’H&M est tel qu’il est bon d’associer un prix à cette marque internationale, #3 du textile dans le monde… Néanmoins je m’étonne encore de ce projet d’H&M bien qu’ils cherchent à s’investir davantage dans le secteur de la mode et du textile, qu’ils ne proposent pas plus de collections « partenariats » avec des étudiants jeunes créateurs…

Chez Zara, nous savons que le groupe travaille avec plus de 600 designers qui produisent près de 35 000 modèles par an. Chez les suédois, comment ça se passe ? Par ailleurs, recevoir un prix pour encourager les jeunes designers par un groupe qui met en avant les partenariats de collections, a-t-il toujours de la valeur  en tant que créatif ? 50 000€ cela en aura pour le gagnant qui verra certaines pièces de sa collection vendu en magasin, à ce propos. Et après cela, quel avenir pour lui ?

Etre connu et reconnu

Les fashions awards ont ce pouvoir, mettre un avant des jeunes talents qui méritent d’être connu, les encourager avec une bourse et leur permettre d’évoluer dans ce milieu ou des millions de filles tueraient pour être à sa place. Dans le cadre de ce concours, les jurées qui déterminent les gagnants ne sont autres que des journalistes et rédacteur en chef de grand magazine mode comme Elle ou Vogue, des créateurs et consultants en mode, mais aussi parfois des blogueurs comme Susie Lau qui fait partie du jury de la finale à Stockholm. Une fois de plus H&M nous rappelle son lien particulier avec les blogueurs.

D’autres fashion award comme les British Fashion Awards récompensent les plus grands acteurs de la mode chaque année par différents prix. En novembre dernier, Paul Smith à reçu le prix de « Outstanding achievement » (réussite exceptionnelle, ou quelque chose comme ça) pour l’ensemble de sa carrière.

Mango Fashion Award récompense comme H&M des jeunes créateurs pour les encourager à percer dans le domaine et cela grâce à une bourse de 300 000€, la plus grande récompense dans le domaine de la mode et à l’attention de jeunes créateurs.

Bien d’autres fashion awards existent dans différents pays pour encourager le travail de ces jeunes talents et récompenser les actifs dans le domaine. Histoire de faire un peu d’émules dans ce monde de cuir et de coton…

Sur le site du concours, vous pouvez aussi voter pour votre designer préféré. Depuis facebook, vous donnez une chance à votre candidat préféré pour que celui-ci remporte le People’s prize, pas aussi glorifiant que celui décerné par la directrice Design d’H&M, mais c’est toujours mieux que rien. C’est la première étape pour se faire connaitre, avant d’être reconnu…

Dernier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *