Le changement d’image des enseignes de prêt à porter: Cache-Cache

Dans la continuité de mon dossier sur le rebranding des marques de prêt à porter, je souhaite parler cette fois de l’enseigne bretonne Cache-Cache. Originaire des alentours de Saint Malo, c’est avec plaisir et émotion que je me penche sur le cas de cette marque du groupe Beaumanoir, établie dans la citée corsaire. Présente dans de nombreux centre ville et centres commerciaux, la marque a malheureusement eu du mal à suivre ses concurrents dans la course aux succès.

 

Pourtant, de récents changements m’ont attiré l’attention…

cache cache tendance

 

Cette marque créée en 1991 par le groupe Malouin Beaumanoir, l’enseigne se veut une marque à la mode pour les citadines françaises habitants dans les villes de moins de 20 000 habitants.

En 2010, elle était autre que le numéro 2 des enseignes de prêt à porter françaises derrière Camaïeu.

Pourtant, c’est depuis 2007 que les choses ont changé, comme l’explique Olivier Guillet, directeur marketing stratégique international «Beaucoup d’enseignes avaient renforcé leurs implantations dans les petites villes où Cache Cache était seule, raconte-t-il. Les prix moyens étaient en baisse. Nous avons mené un travail de fond auprès des consommatrices pour construire une promesse de marque plus lisible, plus visible et plus attractive.»

Pourtant, en 2007, mon problème avec Cache-Cache, c’était le style qui ne se renouvelait pas. Et quand je lis que leur cible était les femmes de 15 à 60 ans, je comprends mieux. Comment habillé une femme de 15 et 60 ans de la même façon ?

 

Dans les années 2000 quand j’étais adolescentes, j’allais aussi dans cette boutique car c’était une des seules près de chez moi. Comme beaucoup j’y ai acheté cette robe et top à bretelles avec des messages du genre « parfaite, avec pleins de jolies défauts ». Mais 5 ans plus tard, on y retrouvait toujours les mêmes designs. Dommage pour une marque de prêt à porter qui a un style qui ne se renouvelle pas. Avoir une identité que l’on retrouve à travers chaque collection, je comprends, mais là, on n’y était pas…

 

A croire que mes derniers mois en France étaient aussi les premiers dans les changements d’image de marque pour toutes ces enseignes cités dans ce dossier sur le re-branding, car je me souviens d’une après midi ou je me promenait dans un centre commercial, quelques semaines avant mon départ en Angleterre, en 2011.

 

Le style devenait déjà légèrement mieux, plus fun, mais toujours dans cette lignée de femme citadine qui ne doit pas trop sortir du moule de la mode, pour cela, elle n’a qu’à aller chez H&M ou Zara. La mode française reste fidèle à elle même.

 

L’année 2007 fut alors marquée par l’envie de s’imposer et changer d’image efficacement. La première étape fut celle du changement d’agence de communication.

 

Avez vous récemment entendu parler de Cache-Cache depuis 2007 ? Remarquez des campagnes de publicités originales et remarquables ? Des collections partagées dans les coups de cœur des blogueuses ou magazines féminins ?

 

Moi non plus.

 

Pourtant, je viens de voir récemment une communication qui m’a sérieusement fait remettre en question le rebranding de Cache-Cache :

 

1 pièce 10 styles !

 

Un partenariat avec 10 blogueuses qui acceptent de porter un vêtement de la collection Cache et pose chacune avec un style différent.

cache cache 10 blogueuses

 

Un projet déjà vu avec la marque bizzbee qui se répand avec d’autres marques comme Cache Cache.

Pour le coup, on redécouvre la marque a travers des blogueuses qui ont du style, on fait parler d’elle et on s’aperçoit que les vêtements sont tendances.

Je suis donc allée voir le site, qui est plutôt agréable, joli design et facile de navigation, et belle surprise en y découvrant la collection. Plus jeune, plus fun, plus tendance que ce à quoi je m’attendais !

 

Une fois de plus, l’influence des blogueuses se démontrent à travers ce rebranding et prouve que la geekette fashion à un sacré pouvoir sur les consommatrices et sur l’image de marque d’une enseigne…

 

 

Bonne nouvelle donc pour l’enseigne Cache Cache qui a tapé dans le mille avec ce partenariat. De quoi les relancer vers la pente du succès et améliorer son image de marque, moins vieillotte, plus tendance !

Assez pour avoir partagé quelques modèles sur Pinterest, et d’ailleurs, qui retrouve t-on aussi sur ce réseaux social ? La marque elle même…

cache cache pinterest

Je n’ai aucun doute sur l’avenir de Cache Cache, avec un nouveau style et un bon départ avec ce partenariat de blogueuse.

Ici, le travail a été plutôt simple, un recentrage de la cible, un nouveau style pour les collections et la prise de contact avec les leaders d’opinion de la mode en France, et le tour est joué.
Je pense qu’ils auront moins de souci à se faire pour acquérir la première place du podium des enseignes françaises de prêt à porter. Camaïeu n’a qu’à bien se tenir !

basket neon cache cachechaussure basket compensées cache cachechaussures cache cache neon

Dernier commentaire
  1. Cornelia
  2. Deborah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *