L’influence de la blogueuse mode dans le milieu de la mode #2

De récents articles publiés dans l’Express styles, WWD ou FashionUnited m’ont mit la puce à l’oreille. L’année dernière déjà je vous parlais de l’influence de la blogueuse mode, un an plus tard, plus que jamais, la fashionista/geekette est le centre d’attention des marques à travers le monde…

La Queen c’est Kling !

Elin Kling, plus précisément, cette jeune suédoise de 23 ans est la blogueuse mode la plus connue dans le milieu. On apprend même cette semaine qu’elle à créée une collection capsule pour la marque Marciano pour l’automne prochain. Rien que ça, mais pourtant, elle n’en est pas à son coup d’essai…

L’histoire commence pour elle il y a environ 5 ans quand elle travaille pour Stureplan qui lui propose de tenir un blog mode et bim, succès. Un peu trop facile et pourtant, true story ! Elle enchaine avec plusieurs autres sites de grand médias suédois où elle blog pour eux, son nom commençant à se faire connaître, elle fini par décrocher un poste de styliste pour une émission de télé sur une chaine de télé locale.

« Je n’ai jamais eu mon propre blog sur ma propre plateforme. Il etait toujours hébergé par une chaine télévisé ou une journal pour lequel je travaillais.  Je pensais avoir besoin de toucher bien plus que les lectrices des blogs mode. C’est ainsi que j’ai commencé à travailler avec des chaines TV et magazines pour me faire connaître à travers mon blog. »

Bref, un partenariat avec H&M l’année dernière la propulse à la première place des it girls, et tout ça, grâce à son blog, réelle vitrine d’un savoir faire et CV interactif. « C’était comme un rêve devenu réalité. J’ai grandit à la campagne, dans une toute petite ville: J’ai toujours été intéressée par créer des vêtements à petit prix. »

Elin kling H&M

Elle finit par lancer son propre blog à elle nommée Style by Kling qui devient très très vite le blog de mode le plus visité du pays.

Grande, mince, élancée, blonde, elle à des petits airs de Kate Moss mais avec une sacré envie de persister dans le business. Elle lance un réseaux de blogs avec quelques grands noms de la blogo mode mondiale sous le nom de NowManifest, elle créée aussi une ligne de vêtement et signe divers et multiples partenariats avec Netaporter ou Nelly.com

Dernière en date, collection capsule Kling by Marciano à paraître cet automne et dont vous pouvez la voir elle et Paul Marciano expliquer en anglais leur collaboration.

Et pour confirmer ce qu’on savait déjà, Paul Marciano explique dans la vidéo « Les blogueuses mode de nos jours sont tout aussi influentes que les rédactrices en chef de magazine… ». Merci de confirmer mon point Paul.

elin kling guess by marciano

Une blogueuse mode ou rien

Elles sont même devenues les it girls du business de la mode, les plus connues, évidemment sont très vite approchées par les grandes marques de luxe, mais les marques de prêt à porter abordables n’oublient pas les filles comme nous.

Ainsi on a pu voir Mango éditer une nouvelle collection par le collectif de trois blogueuses mode internationale Werelse suite à son concours organisé l’année précédente « Mango Loves Fashion Bloggers ».

Pour ce concours, ils ont proposés aux blogueuses mode du monde de s’inscrire et gagner le vote du public pour remporter une grosse somme et être l’égérie Mango pour un an. Andy Torres, la gagnante d’origine mexicaine à bien sympathisé avec deux autres blogueuses qui aujourd’hui forme le collectif Weresle offrant cette année leur première collection pour Mango.

Mango loves fashion bloggersAndy Torres werelse mango

En France il y a aussi Andre, Minelli, les 3 Suisses, Taillissime et Petit bateau qui ont travaillé avec des blogueuses mode françaises avec des grands noms comme Garance Doré, Cherry Blossom Girl, Punky B et Big Beauty.

Quant à H&M, ce n’est pas nouveau, depuis sa collaboration avec Elin Kling, il nous chouchoute et ont le lui rend bien. Le saviez vous, lors du concours H&M Design Award, la blogueuse londonienne Susie Lau du blog StyleBubble était membre du jury final ? Oui, H&M à bien comprit l’importance des blogueuses dans son milieu…

Le cas Forever 21

En revanche, il y a le cas Forever 21. Dans un article publié l’année dernière je vous expliquait pourquoi les blogueuses mode étaient des hors la loi, légalement on ne peut utiliser le nom d’une marque sans sa permission, mais sachant qu’on leur fait de la pub malgré tout, tout le monde ferme les yeux. Sauf eux pour le coup : Ils ont récemment menacé de poursuivre en justice la blogueuse Rachel Kane pour son blog WTForever21, comprenez par là « What The Fuck Forever 21 » ou elle s’amuse à mettre en relief les pires vêtements de la marque, tout en gardant un ton poli et respectueux. Elle pensait fermer son blog, mais suite à une discutions avec son avocat, son site reste ouvert et compte bien répondre à l’enseigne cheap si celle-ci l’a poursuit réellement en justice.

« Mon site ne va aucunement à l’encontre des termes et conditions de Forever 21, il contient uniquement des critiques, commentaires et nouvelles, tous écrit de manière éduquée et humoristique qui sont protégés par la loi. »

Mais d’un autre côté, quand on voit Forever 21 travailler avec 2 blogueuses mode américaines très connues, FashionToast et Glamouraï pour la campagne d’été, on se demande quel est vraiment leur point de vue sur les geekette trendy que nous sommes !

fashionotoast forever 21

Une blogueuse mode : entre client type et consultante

Mais pourquoi autant d’engouement envers les blogueuses mode ? Simplement parce qu’elles sont des personnes normales ayant une audience parfois très intéressante et qu’elles nous parlent comme des copines plutôt que comme des publicitaires parfois à court d’idées originales pour communiquer. L’aide d’une blogueuse pour promouvoir un produit devient presque l’arme ultime pour les marques afin de gagner en crédibilité.

Ça va aussi dans un l’autre sens: La marque de chaussures néerlandaise, Sacha invite régulièrement des blogueuses mode pour discuter de la prochaine collection et avoir leur avis. Entre cliente type et business partner, la blogueuse mode SAIT. Elle sait ce  qui plaira aux consommatrices, elle la première, et sait utiliser de cette force pour travailler avec des entreprises de cette industrie.cherry blossom girl etam

ASOS l’a bien comprit aussi, il y a quelques années, la marque recherchait une blogueuse pour animer le blog de leur site de vente en ligne.  Et pour m’être entretenue récemment avec la directrice internationale du groupe Aurora Fashion détenant les marques Oasis, Coast, Warehouse et Karen Millen, je sais aussi qu’ils travaillent avec des blogueuses mode pour promouvoir leurs vêtements…

On apprend aussi, sur le site de business of fashion, que pour les marques, il est parfois plus intéressant d’envoyer des vêtements aux blogueurs qu’aux magazines de mode car le blogueur se débrouille parfaitement seul pour créer un look, se photographier et mettre en page un article fabuleux en parlant du vêtement, alors qu’un magazine ou la marque pourrait embaucher plus de 20 personnes pour le même boulot et n’aura pas la même façon de parler du produit ni même la voix du blogueur, rappelez-vous, cette personne normal…

Les blogueuses mode sont les nouvelles interlocutrices et parfait média de promotion. Un réel travail d’échange entre ces deux parties qui y gagnent toutes: Crédibilité et promotion soignée pour les marques et contenu unique, avantages et surtout un pied dans le business de la mode pour les blogueuses… Nul doute qu’à l’avenir les blogueuses mode seront de plus en plus sollicitées par toutes les marques, que ça soit les grande enseigne de luxe, qui le font déjà en partie, mais les plus petites comme Pimkie, Primark ou Mim !

En attendant ce jour, longue vie aux blogs mode !

Dernier commentaire
  1. Magali
  2. Magali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *