Mannequins et anorexie: Enfin une loi interdisant l’extrême maigreur !

Je vous en avais parlé dans un article sur la taille et le poids des mannequins dans le milieu de la mode. À quelques semaines de la fashion week, une première loi contre l’anorexie dans le mannequinat et la mise en avant de la maigreur dans les publicités vient de paraître en Israël.

bar rafaeli maillot de bain

Bar Rafaeli, mannequin israélien dont l’IMC est de 18,8 !

 La loi anti-anorexie venu du Proche-Orient

Une première étape, bien qu’on aurait aimé que cette loi vienne d’un pays plus touché par les diktats de l’apparence, comme les Etats-Unis ou le Japon. Néanmoins on espère que les gouvernements des pays occidentaux y voient là une démarche à suivre.

Une toute nouvelle loi vient donc juste d’être votée par la Knesset, le gouvernement israélien imposant plusieurs choses :

Fashion-week-de-Milan–       Tous les mannequins devront à présent prouver leur poids par un rapport médical et assurer leur bonne santé trois mois avant et après un défilé ou un shooting.

–       Aussi,  l’IMC de rigueur pour tous les mannequins est passé de 18,5

–       Parce que certains mannequins ont une morphologie naturellement mince, leur IMC sera aussi naturellement en dessous de 18,5 bien qu’elle soit en bonne santé. Ce pourquoi, toutes les mannequins qui n’auront pas l’air « en bonne santé »  ou en « sous poids » devront alors être automatiquement retirées d’un projet.

–       Encore mieux, les publicitaires sont maintenant interdits de faire apparaître un modèle plus mince qu’elle ne l’est déjà.

–       Et le coup de grâce, tous les publicitaires qui retouchent les photos de mannequins devront clairement l’afficher sur la publicité afin de ne plus tromper les consommateurs.

 

A présent, toutes les publicités destinées aux marchés israéliens, qu’elles soient étrangères ou nationales devront respecter ces règles. Toutefois, les magasines internationaux importés au pays ne pourront être soumis à cette règle.

Un premier projet de loi avait déjà été proposé en 2011, mais la version définitive du député de Droite Danny Danon semble avoir été la bonne.

En 2002 déjà, le gouvernement avait trouvé que 5% des jeunes israéliens souffraient d’anorexie et boulimie. Ces jeunes personnes étaient principalement des filles de de 12 à 20 ans.

Madame Adatto, physicienne israélienne commente “Cette loi est une nouvelle étape dans la guerre contre les troubles de l’alimentation. L’extrême maigreur ne peut plus être un modèle de beauté pour nos jeunes femmes qui pensent qu’il s’agisse de la norme. La beauté n’est pas l’anorexie.”

Par cette action inédite, Israël devient le pays parrain de ce projet de loi dont l’ambition est de le faire appliquer à l’international.

 

Ce que les mannequins ne nous disent pas

ce que les mannequins ne disent pas

Christine Hart, ancienne mannequin  de 35 à récemment publié un livre nommée « lo que lo modelos callan » où elle parle des coulisses du mannequinat et de ses expériences dans le milieu depuis les années 90. Elle commence sa carrière suite à son diplôme de droit et après avoir été repérée dans un aéroport par une recruteur d’agence de mannequin.

Déjà, et sans surprise, elle doit mentir sur sa date de naissance : « « A 25 ans, on te considère déjà comme une grand-mèreJe disais alors que j’avais 21 ans. »

Dans mon article paru en octobre dernier, nous avions déjà pu voir toutes les méthodes atroces pour que les jeunes femmes soient toujours aussi mince et du diktat imposé pour que la taille standard soit encore plus maigre.

Elle reconnaît aussi dans son livre : « Les mannequins souffrent davantage de la dictature de la beauté aujourd’hui que dans les années 1980. D’une taille 38 imposée, on est passé au 34, en particulier sur les podiums, et les filles d’aujourd’hui ne transmettent aucune émotion. On ne sait plus si ces filles sont des robots ou des mannequins. La plupart n’ont que la peau sur les os et aucune d’elles ne sourit, ce qui n’arrange rien. »

Son livre parle aussi des agressions et abus sexuels que ces jeunes femmes ont connu et endurent au cours de leur carrière. Elle parle de sa première expérience, à Athènes, ou celle-ci se fait agresser par un photographe de mode en vogue dans la capitale Grecque à qui elle avait refusé les avances. Karen Mulder, autre mannequin populaire de l’époque avait elle aussi déjà porté plainte pour viol contre lui…

 

Mannequin, le corps de la mode

Du 16 Février au 19 mai 2013 se tiendra une exposition sur les mannequins intitulée « mannequin, le corps de la mode » au Docks de la coté de la Mode et du Design à Paris. Une occasion de retracer l’évolution de ce métier depuis les années 1800 à nos jours à travers des clichés, vidéos et couvertures de magazine. De la discrète mannequin cintre à la modèle super star en passant par les photos des plus grands photographes de mode comme Helmut Newton avec qui Christine Hart a aussi travaillé. L’occasion d’ouvrir les yeux sur ce qu’est devenu ce rêve de petite fille.

Mannequin - Le corps de la Mode

 

Les années 90 furent l’âge d’or du mannequinat, les modèles étaient perçus comme des anges, des femmes parfaites pour qui la vie était simplement belle. Aujourd’hui, la réalité semble tout autre…

 

Dernier commentaire
  1. Poule_rousse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *