Mango, entre Zara et H&M…

Avant de lire que Mango avait baissé de 20% ses prix pour permettre à ses clientes de faire face à la crise en toute beauté, je ne m’étais jamais vraiment intéressée à cette marque espagnole. En fait, grossière erreur, je pensais même qu’elle faisait partie du même groupe que Zara. Et puis, tout s’est enchainé, la collection avec Kate Moss, une finaliste française au Mango Fashion award et la nouvelle collection du collectif de blogueuses Werelse…

 Mango, entre Zara et H&M

En lisant plusieurs articles sur la marque espagnol, je me suis aperçue que celle-ci était un mélange de Zara et de H&M : Zara pour son style et sa discrétion sur le monde de le mode et des médias, mais comme H&M pour son implication. Les Mango fashion awards ont été mise en place en novembre 2006, bien avant ceux d’H&M et propose à tous les designers internationaux de participer pour gagner une bourse de 300 000 euros. Cette, année, la 5e édition compte dans ses 10 finalistes, une française, Christine Phung qui a derrière elle plusieurs expériences chez Dior et Chloé.

La volonté de la marque espagnole est de « proposer un nouveau tremplin médiatique aux jeunes talents et leur donner l’opportunité de produire et de commercialiser leurs collections ». Et pour la 4e édition, Mango à fait appelle à un des mannequins les plus demandés dans le milieu : Andrej Pejic, androgyne se mêlant les cheveux et caressant le visage avec crayon, ciseaux et autres objets nécessaires à la création. Le thème de l’année dernière était « Create your own révolution » pour encourager les créateurs à devenir les révolutionnaires de la mode en proposant des créations originales dans les formes, les textiles, les couleurs. Peut être la marque Mango en avait déjà marre des modes qui se ressemblent éternellement ?

 Mango loves fashion bloggers

Encore une similitude avec la marque suédoise, son rapport particulier avec les blogueuses modes internationales. L’année dernière, Mango lança « Mango loves fashion bloggers » proposant à une blogueuse mode de gagner une bourse de 20 000 euros, entre autre. Voilà que 7 blogueuses  modes accèdent à la première étape, et tentent de récolter les votes des internautes pour accéder à la première place. (L’américaine Nathalie Suárez, l’italienne Chiara Ferragni, la mexicaine Andy Torres, l’espagnole Silvia García , l’anglaise Poppy Dinsey, la suédoise Lina Söderström et la française Denni Elias.)

 La gagnante, la Mexicaine Andy Torres eu l’occasion d’obtenir en plus des 20 000 euros, a été l’égérie de la marque pour la collection automne hiver 2011 et à l’honneur d’être invitée au premier rang de tous les défilés de Mango, jusqu’à sa que mort (mode?) les séparent…

 Cette expérience a aussi permit à Andy, la blogueuse mexicaine de rencontrer d’autres filles qui partagent les mêmes gouts dont Chiara Ferragni de The Blond Salad et Carolina Engman de Fashion Squad. Ensemble, et avec Mango, elles créent Werelse, une marque issue de ce collectif de ces 3 blogueuses qui proposent chaque année une collection exclusive pour Mango. Cette année, le thème s’axe sur le fluo, l’argent et le noir. Chacune d’entre elles en fait la promo sur leurs blogs respectifs, ainsi que le sur le site Werelse et une page dédiée sur le site de Mango. Une vidéo pour présenter la collection a été diffusée récemment mettant en scène les trois blogueuses et Rossy de Palma.

Une fois de plus, on peut voir que les grandes marques de prêt à porter aime entretenir des liens privilégiés avec les blogueuses mode talentueuses à travers le monde, le meilleur moyen pour promouvoir sa marque en jouant la carte de la marque copine, proche, accessible mais aussi chic, talentueuses, originale et élitiste. En somme, un petit coup de génie.

La collection sera en vente à partir du 12 avril 2012 dans les magasins Mango.

Ce que j’ai aussi appris sur Mango

Cette marque espagnol a été fondée dans les années 70, un peu comme Zara, son président Isak Andik essai de mettre en œuvre le projet de Mango : Être présent dans toutes les villes. Jusqu’ici Mango est présent dans 2000 villes et 103 pays. Madrid est la ville qui détient le plus de magasins de la marque et étonnement, c’est en Turquie que vous trouverez le plus grand nombre de magasins Mango.

La marque a d’ailleurs aussi été le premier magasin de prêt  à porter à s’ouvrir au marché en ligne. Il créa son site en 1995 et donna accès à la vente aux internautes dès 2000.

Quant aux réseaux sociaux, Mango a son propre blog d’information mode nommé Keep the beat. En mars 2011, ils avaient 1 700 000 followers sur Facebook, a présent, il sont autours de 3,6 millions de fans. Sur Twitter, c’est 90 940 abonnées qui lisent les tweets chaque jours…

Et pour ne pas oublier ces messieurs, Mango a crée en 2008 sa ligne Mango Homini Eminto (HE by Mango) dont l’égérie est depuis l’année dernière le footballeur Gérard Piqué (aussi boyfriend de Shakira)…

Malgré sa présence timide dans les médias, Mango agit énormément dans le monde de la mode, tout autant que le très populaire H&M. Ses origines espagnoles le rapprochent plus de la marque de la même nationalité Zara mais sans le succès phénoménal qui l’accompagne. Pourtant, Mango agit réellement dans ce domaine en récompensant des créateurs talentueux et mettant en avant les acteurs principaux de ce milieu, les blogueuses mode. Et si on parlait plus de celui qui s’intéresse vraiment au milieu de la mode ?

Dernier commentaire
  1. Anja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *