Pour mieux vous habiller, les marques vous déshabillent !

A l’inverse de petit bateau dont le slogan reste mon adage préféré, « a quoi ça sert d’avoir des vêtements si on ne peut rien faire dedans ? », voilà que les marques, en 2012 décident de vous déshabiller pour vous faire acheter des vêtements. Une logique mise à nu…

Le sexe fait vendre, et le nu ?

Le buzz-fashion du mois, voire de l’année 2012, ira probablement de droit à la première marque de vente par correspondance en France, La Redoute, avec son homme nu qui apparait en arrière-plan d’une publication d’enfants sur la plage. Sans vraiment savoir s’il s’agit d’un fail, d’un coup marketing ou d’une grossière erreur, le fait est que La Redoute à bien réussi à faire parler d’elle en une semaine. Quoi de mieux qu’un homme nu pour vous faire acheter des vêtements ? C’est effectivement ainsi que les 3 Suisses, premier concurrent direct de La Redoute voit les choses.

Quelques jours après le buzz de l’homme nu, les 3 Suisses publient une publicité affichant l’homme nu doté d’un petit slip de bain avec la mention « Visiblement, tout le monde ne sait pas que nous vendons des maillots de bain ». Très bonne démarche de la part de cette enseigne pour surfer sur le fail – Buzz de son concurrents.

En tout cas l’info est passée : Les deux marques de vente par correspondance sont cools et drôles, et si La Redoute vous préfère nu, sachez que les 3 Suisses peuvent vous rhabiller à petit prix…

Lâchez de filles en sous-vêtements

Dans un autre genre, plus glamour et sexy cette fois, c’est la marque Etam qui fait son buzz-polémique avec un flash street event : Dans divers lieux de notre capitale, quelques mannequins ont débarqué en sous-vêtements créant l’animation dans les lieux et évidemment, distrayant l’attention des passants. Une réédition de leur campagne 2011. Le Musée d’Orsay, ou les 3 belles se sont pavanées en lingerie compte porter plainte contre la marque pour s’être servit de leur lieu et enseigne pour promouvoir leur lingerie. Une vidéo a été mise en ligne sur la chaine d’Etam sur Dailymotion montrant les demoiselles entrer dans le musée, ôter leur trench et courir dans les couloirs de ce lieu culturel entre quelques peintures de grands artistes. Ce que je préfère le plus dans cette vidéo, ce sont les petits gloussements de rire, très révélateur, selon moi, du niveau de ce flash-event.


Venez en culotte, on vous relook for free !

Dit dans d’autres termes, c’est l’idée que de la marque espagnol Desigual relance chaque année pendant les soldes. Le principe est simple, il suffit de se pointer aux aurores en sous-vêtements (je crois bien que les chaussettes sont interdites) pour repartir avec une tenue, bas + top, offerte par la marque pour l’occasion. Une façon de créer le buzz et attirer encore plus de clientèle avide de bons plans à petit prix en ces temps de disette et récession.

Pas bête, mais il fallait oser ! Félicitations donc aux 100 personnes qui sont reparties hier matin avec un look Desigual gratuit, votre nudité a porté ses fruits. Comme cette jeune femme se confiant au journal l’express, être repartie avec un look d’une valeur de 450€ (prix non soldé). Ça valait surement le coup, du coup.

Cette année à Lyon, il y avait bien plus de 100 candidats en sous-vêtements avant que les portes de l’enseigne s’ouvrent. Une annonce avait été publiée quelques jours avant le lancement des soldes dans la presse locale « Entrez en sous-vêtement, sortez habillé ! ». Cette opération avait déjà eu lieu en Espagne, à Londres et New York. Et chez les latins, dans le passé, on venait carrément nu pour repartir habillé gratuitement…

Le sexe fait vendre, se mettre à nu nous fait dépenser !

Dernier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *