Mercedes Benz Fashion Week Berlin: Alena Akhmadullina automne hiver 2014

Après le show de Marc Stone, je ressors de la salle avec ma nouvelle copine Olivia rencontrée le matin même avec qui j’ai pu sympathiser. On découvre alors que nous avons toutes deux une invitation pour le show suivant, celui d’Alena Akhmadullina.

Screen shot 2014-01-15 at 19.27.50

Pendant que nous nous reposons un moment, je profite pour finir mes articles et publier quelques photos sur instagram, Twitter et Facebook.

Nous sommes appelés à rentrer dans la salle et nous  y allons ensemble. C’est toujours plus sympa d’être à deux! Alors qu’on allait passer le contrôle des tickets, elle est retenue par un coup de fil et me promet de me retrouver à l’intérieur. Je lui réserve donc une place à côté de moi mais je ne l’ai jamais vu arriver au final. Ce n’est que plus tard, juste avant que le show commence que je me suis rendue compte qu’elle était assise en face de moi, sur le gradin de l’autre côté du catwalk. Oh non!

2014-01-14 16.27.20

Le défilé d Alena Akhmadullina était en fait en deux temps. Tout d’abord, il y a eu celui des photographes: tout d’un coup les voilà complètement agité près du premier rang. Il semblerait qu’une VIP soit arrivée. Encore une autre candidate à l’émission de télé réalité Bachelor ou une énième candidate à Germany next Top Model ? D’après mon voisin, il s’agirait de Géorgia May jagger, mannequin et fille du grand Mike. C’était ridicule tellement cela la réaction des photographes était démesurée. Un peu plus loin, une version cheap et allemande de Paris Hilton essayait en vain d’attirer l’attention des photographes mais l’arrivée de la star internationale Géorgia lui a mit un sacre coup d’ombre. Tant pis, même son petit chien n’aura pas attendrit le cœur des paparazzis.

Les photographes sont priés de laisser la starlette tranquille et chacun reprend son poste. La copine de mon voisin s’assoit à côté de moi, je lui demande alors si c’était bien Géorgia « oui c’était elle, je l’avait bien reconnue vu que je l’avais déjà prise en photo lors de la fashion week de New York. Elle est toute petite, comme son père… »
No comment.

Ca c’est ce que moi j’ai vu

2014-01-14 16.40.32

Ca c’était ce qu’il y avait à voir

Le show commence enfin et je suis une nouvelle fois agréablement surprise par le style très féminin, élégant, raffiné de la collection.

Les textiles sont fluides et épousent parfaitement le corps des mannequins qui défilent. Des robes à manches longues, drapées et des accessoires qui me font rêver. La plupart des mannequins défilaient avec une grosse pochette me faisant penser à celle issue de la collection Maison Martin Margiela par H&M.

Screen shot 2014-01-15 at 19.27.18

Les couleurs sont assez traditionnelles pour la saison automne, du cuivre, du nude, du marron, un peu de dorée. Je craque complément pour la couleur des escarpins que portent certains mannequins: un burgundy plus mate, très femme fatale.

Screen shot 2014-01-15 at 19.25.05

Le show continue et la collection se décline dans toutes tons et des silhouettes tout aussi féminine et égalante. Il y a certains imprimés qui me font rêver et me rappelle certaines collection de la créatrice britannique Mary Katrantzou.

Screen shot 2014-01-15 at 19.25.46

Géorgia May Jagger semble passionnée par le show, je la vois de temps en temps quand je regarde les mannequins revenir vers les coulisses. Elle porte une robe volante bleue claire et des sandales escarpins. Sans collants. Mouais, y’a pas de saison quand on est une VIP. Moi je portais un legging thermolactyle et un pull en laine. Voilà, on ne joue pas dans la même garde robe mais on se retrouve au même endroit…

Mon regard tombe aussi sur la version cheap de Paris Hilton. Je rigole intérieurement: le petit chien ne supporte pas trop la chaleur de la salle et halète tout en suivant les mannequins des yeux. Le ridicule ne tue pas.

Le show se termine et tous les mannequins s’avancent en groupe vers les photographes. J’aime ce moment qui montre toute la collection groupée, portée par de magnifiques filles avançant d’un pas conquérant, fières d’elles, d’être là et de porter d’aussi beau vêtement. Ça doit être quelque chose de porter du Alena Akhmadullina. Les mannequins me l’ont fait comprendre lors du final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *