Mode: 10 conseils shopping pour acheter intelligemment !

Ces dernières semaines dans le domaine du textile ont été marquées par les accidents d’usines au Bangladesh, Cambodge et autres pays vivant de l’industrie textile. Ces évènements tragiques ont surtout invité à réfléchir à sa façon de consommer.

On a pu voir des personnalités, comme Vivienne Westood qui invitait à acheter moins mais mieux choisir et faites le durer (“buy less choose well, make it last”), ou Geraldine Dormoy du blog Café mode demandant si nous devions toujours continuer à acheter du Made In Bangladesh. Sur un fond  économique où l’on insiste sur la participation citoyenne à l’achat du Made In France, comment réagir ?

Etant la reine du Bon Cheap Bon Genre, je plébiscite sur ce blog les marques qui sont justement mêlées aux affaires d’effondrement d’usines dans l’Asie du sud.

En revanche, je reste tout à fait d’accord avec Vivienne Westwood sur le fait que l’on devrait mieux penser ses achats. Un récent article de la blogueuse Amélie sur son So-girly blog, me fait rappeler qu’un petit rappel des consignes Bon Cheap Bon Genre d’achat tomberait à point nommé en cette période de remise en question… !

La penderie de Kim Kardashian

Voici donc mes conseils à suivre avant une virée shopping :

 

  1. En ai-je vraiment besoin ?

 

Oui je sais, parfois la question n’est pas sur une base d’un besoin mais surtout d’une envie que l’on souhaite assouvir. Pourtant, il est nécessaire de se poser cette question avant chaque achat. Ai-je vraiment besoin de ce vêtement ? Regardez-le longtemps, sur son cintre, et essayez de passer au delà de cette petite voix de fashionistas capricieuse qui a juste envie d’avoir un vêtement de plus, juste pour le plaisir.

 

2. Avec quoi je vais le porter ?

 

Qui ne s’est pas retrouvé avec une paire de chaussure ou pantalon coloré que l’on n’a jamais porté car impossible de l’associer avec un autre vêtement présent dans la penderie ? Hein ? Vraiment, posez vous cette question avant tout achat de vêtement, surtout si ce n’est pas un basic ou le renouvellement d’un vêtement devenu trop vieux.

 

Il est important de vous voir porter le vêtement et de savoir avec quoi le porter une fois de retour  à la maison.

Toutefois, savoir avec quoi le porter est une chose, mais il est en une autre de savoir à quelle occasion la porter aussi !

J’ai acheté ces derniers temps plusieurs robes que je n’ai porté que plusieurs mois après l’achat que je n’avais pas eu l’occasion avant…

 

Seule exception : La petite robe noire, la seule qui peut s’acheter n’importe quand car elle passe pour toute occasion, mais autrement, sachez avec quoi et à quelle occasion vous allez porter le vêtement que vous vous apprêtez à payer en caisse !

image

3. Est-ce bien ma taille ?

 

Bien que la plupart des boutiques proposent un retour de vêtement sous 30 jours, la « flemingite aigüe » frappe souvent pile à la période qui suit l’achat jusqu’à la date limite du retour. Surtout s’il s’agit d’un achat en ligne, il n’est pas toujours évident de se rendre à la poste pendant les heures d’ouverture.

Si vous avez un doute, essayez le vêtement, c’est crucial.

 

Cela implique aussi de partir faire du shopping avec les bons sous vêtements. Je préconise toujours le noir, car si le pantalon ou robe blanche est transparente, vous le saurez tout de suite, et cela vous évitera un aller-retouret une longue attente à la caisse des échanges…

4. N’achetez pas dans la précipitation !

 

Rien de pire que d’attendre la dernière minute pour faire son achat car c’est souvent là que l’on regrette son choix. Par conséquent, cela demande un peu d’organisation, du repérage etc. Si vous cherchez une robe pour le mariage de votre cousine, ne perdez pas votre temps, allez dans une boutique Vero Moda, Naf Naf, Kookaï ou aux galléries Lafayette et demandez tout de suite le conseil d’une employée pour une jolie robe pour le mariage de Julie qui ne vous compte trois plombe. N’ayez pas peur d’avouer chercher le moins chère, les nanas qui bossent dans ces boutiques ne gagnent pas des millions n’ont plus, elles ne vous jugeront pas, elles sont comme nous, et justement, elles auront aussi repéré les bonnes affaires de leurs boutique, ca vous fera gagner du temps.

 

Amélie le disait aussi dans son article, pour être sûr qu’il ne s’agisse pas d’un coup de tête, laissez vous un délai avant de revenir acheter le vêtement : une bonne semaine de repos vous rendra les idées plus claires quant  à l’achat de ce vêtement.

 

Et une fois de plus, si ce n’est pas un coup de cœur, il n’y a pas lieu d’hésiter plus longtemps, c’est non !

 

Confessions d’une acrro au shopping

5. Le prix (pour faire des économies)

Une robe H&M à 10 euros, la même à 50 chez Asos (ou vice versa). Vous faites quel choix ? L’horrible vérité est que les ouvriers derrières auront été traité et payé de la même façon… La différence de prix se verra sur le compte en banque de l’enseigne… A vous de décider.

Pour refrainer sa consommation de textile, demandez-vous aussi si le prix en vaut la chandelle ? Que ça soit pour un « fouilli chiffon » à 3 euros qu’une robe dans un textile misérable à 80 euros…

 

6. Le style plus que la mode

Une autre question que vous devriez vous poser pendant votre virée shopping : « Combien de temps vais-je porter ce vêtement ? » (et par conséquent vais-je rentabiliser le prix payé ?). Essayez de favoriser des vêtements dont le style est plutôt intemporel et que vous pourriez encore porter dans quelques années.

 

Dans un autre genre, favorisez des pièces fortes de caractères qui marquent le style d’une époque, pour que dans 10 ans, vous pourrez ressortir cette paire de santiags, ou la donner à votre petite sœur ou votre propre fille dans 20 ans…

 

7. La saison

 

Beyonce by H&M

Bon, cette partie s’adresse plus à mes compères d’Angleterre et de la partie nord de la France (Belgique incluse !). Ca ne sert à rien d’acheter vos robes d’été et les its de cette saison car on n’y est pas encore, et, si je regarde les prévisions météo, ca ne vas pas arriver de si tôt…

 

Gardez vos achats adaptés à la météo dehors, car, comme diraient nos ainés « Il n’y a plus de saison ! ». N’achetez pas pour le futur ou seulement si vous savez que vous partez en vacances au soleil assez longtemps pour y porter votre collection été 2013 !

 

En l’occurrence, avec cette météo, travaillez votre style et votre sens de la créativité en reportant vos its de l’hiver et mélangez avec les tendances bijoux et makeup actuelles pour vous adapter à la situation.

8. Tenez les comptes !

 

Si comme moi vous ne gagnez pas assez d’argent pour que votre banquier daigne se pencher sur vos dépenses, il va falloir vous prendre vous même en main pour gérer votre budget shopping !

Faites-le test de garder pendant un mois tous vos tickets de caisse de vos achats textiles et faites le bilan à la fin du mois. Est-ce que ca valait vraiment le coup ? Tout cet argent dépensé n’aurait pas été mieux dépensé dans autre chose ? Comme un séjour au soleil, par exemple… 😉

 

9. Faites-le tri de vos vêtements

 

Il n’y a rien de mieux pour éviter des achats inutiles que de faire le tri de ses vêtements fréquemment pour se rendre compte clairement de la situation. C’est d’ailleurs aussi ainsi que l’on retrouve des vêtements perdus derrière un tiroir ou sous l’armoire entre deux serviettes de bain. Rangez et classez vos vêtements pour avoir un meilleur aperçu des vêtements que vous devriez jeter et ce dont vous avez vraiment besoin. Ca marche aussi pour les sous vêtements et les chaussettes…

Kanye West et Kim Kardashian

10. La tentation de l’achat en ligne

 

L’achat en ligne est aussi le piège le plus connu pour les acheteuses compulsives, alors si vous ne pouvez vraiment pas résister, choisissez au moins des sites ou le retour est gratuit !

 

Avec tous ces conseils, j’espère que j’aurai pu vous aider à dépenser mieux et ne plus être des victimes de la mode mais uniquement des fashionistas…

 

Dernier commentaire
  1. Cyann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *