Sinon, je suis allée à Los Angeles, aux USA !

Santa Monica, beach, los angeles, usa

Il y a quelques semaines j’ai eu l’occasion d’aller à Los Angeles, en Californie.

Je n’avais jamais planifié de me rendre là-bas. Il n’y avait rien qui m’attirait. Evidemment, j’appréciais l’idée du bord de mer et des allées de palmiers mais je savais aussi qu’il n’y avait pas grand chose à visiter.  Du moins, rien qui m’intéresse car je ne suis pas très branchée industrie du cinéma…

Toutefois, une bonne amie de Londres a décidé d’y poser ses valises l’année dernière. L’occasion était parfaite pour découvrir le style de vie des Angelenos et revoir cette amie perdue de vue depuis mon expatriation en Allemagne.

Par chance, le mois de Janvier est le plus cheap de l’année et les billets d’avion rivalisent de petit prix ! Tous les éléments étaient en ma faveur ! Cela dit, après 20h de voyage, entre la Bretagne jusqu’à Roissy, un premier vol de 12H, une escale à San Francisco et déjà 9 heures de décalage horaire, j’ai la mine moins fraiche…

Pourtant une fois sur place, je me sens excitée et prête à entamer une soirée retrouvailles !

Mon amie vivait dans le centre de Los Angeles, ce qui est pratique pour se rendre un peu partout assez rapidement. La ville est tellement grande qu’il est impossible de se déplacer à pied ! Moi qui suit une piétonne aguerrie, je n’ai pas trop appréciée devoir passer des heures dans le bus ou me délaisser d’une vingtaine de dollars en Uber pour me rendre d’un point à un autre ! Les américains le savent bien, quand ils arrivent dans une nouvelle ville, ils louent tout de suite une voiture ! Il faut dire aussi que les prix sont beaucoup plus intéressants aux USA qu’en Europe.

Cela dit, vu que j’avais du temps, j’ai quand même beaucoup marché pour visiter certains quartiers: Hollywood, Beverly Hills, Santa Monica et Venice. Après tout, j’avais le temps !

Je m’étais pris un guide sur la ville pour me repérer et trouver des choses sympas à visiter mais certains endroits étaient si loin qu’il me fallait 4h en bus (aller-retour) pour y aller, juste pour visiter une librairie ou un musée ! Du coup, j’avoue, ça m’a refroidie ! Et comme m’a dit mon amie, ici les musées, ce sont les mêmes que l’on a en Europe mais ceux-ci sont pour les américains. Bonne nouvelle donc, je ne loupe pas grand chose.

Si j’ai loupé certaines choses cool, j’ai pu, par conséquences profiter de pleins d’autres choses à fond…

Hollywood.

C’était le quartier qui m’intéressait le moins mais je me devais de marcher la Walk of Fame ! Mon objectif: trouver Britney Spears ! Ado, j’étais fan et je me souviens parfaitement du moment où on lui a décerné son étoile sur le Hollywood boulevard. J’ai aussi pu constater les restes de fleurs et bougies sur l’étoile de David Bowie qui venait de nous quitter quelques jours plus tôt. Les Angelenos avaient laissé sur son étoile de nombreux messages en sa mémoire…

J’ai voulu faire les choses bien: je me suis pris un café à emporter et ai remonté toute la rue, du début jusqu’à la fin. Grosse maligne! Je ne savais pas que la rue faisait 2km et qu’il y en avait de chaque coté de celle-ci. Sans parler des deux rues qui la croisent et qui accueillent aussi certaines étoiles. On en compte quasiment 2500 ! J’ai fini par trouver Britney mais plusieurs heures plus tard…

Je savais aussi qu’il existait des randonnées connues pour se rendre au Hollywood Sign. J’avais donc conscience que ce n’était pas à côté et que cela allait prendre un certain temps. Mais pendant que je remontais le Walk of Fame, j’ai aperçu sur la colline au loin les fameuses lettres blanches. Et comme l’appel de la sirène, j’ai cherché à m’en rapprocher…

Une fois de plus, j’avais ôté de mon esprit que les distances fussent démesurées aux USA ! J’ai bien marché une bonne heure pour m’en approcher au plus près. Même avec le zoom de mon téléphone, je n’ai pas réussi à faire une photo nette ! Cela dit, j’ai fait une jolie ballade dans un quartier résidentiel très bien fréquenté !
walk of fame los angeles

the suprems walk of fame los angeles

Hollywood sign, los angeles, usa

 

In and out

L’institution californienne du burger ! L’enseigne n’existe que dans cet Etat et rivalise de coolitude sur les réseaux sociaux des it girls. Je voulais donc voir de mes propres yeux pourquoi la terre entière délire sur cette enseigne de fast-food.

Conclusion: C’est sympa, certes mais cela reste un fast-food ! Rien de meilleur qu’un burger maison, avec du vrai pain et du bon fromage. J’ai pris le mien sans viande de boeuf et je n’ai eu que les legumes (frais, pour le coup !) dans mon sandwich. Heureusement, les frites ont rattrapé la situation.

in and out burger à los angeles usa

in and out burger à los angeles

 

Beverly Hills

Rien que le nom rappelle des souvenirs ! Je n’ai pas regardé la série avec Brendon et Brenda mais j’ai suivi celle des années 2000: 90210. Il m’a fallu d’ailleurs un certain temps avec de comprendre qu’il s’agissait du code postale du quartier !

Honnêtement, j’ai adoré me promener dans ces rues: des allées de palmiers !! Le rêve ! C’est d’ailleurs aujourd’hui le fond d’écran de mon téléphone ! Beverly Hills est principalement résidentielle, comme une très grande partie de la ville d’ailleurs.

Il y a bien un quartier prisé par le shopping: rodeo drive ! Comment ne pas rêver devant une sublime boutique Dior ou Chanel avec des palmiers devant ? Moi, ça m’enchante !

Aussi, connaissez-vous le ATM Cupcake ? Un distributeur de cupcakes ! L’enseigne de patisserie Sprinkles s’est offert le luxe de servir ses cupcakes via une machine en extérieur de sa boutique, pour tout ceux qui auraient une furieuse envie de sucrerie hors des périodes d’ouverture. C’était d’ailleurs le cas pour moi ! Pour 4,25$, un cupcake, fait le jour même nous est servi dans une jolie boîte rose, aux couleurs de l’enseigne.

beverly hills sign, los angeles

palmiers à beverly hills, los angeles

Chanel, rodeo drive, los angeles

ATM cupcake, beverly hills, los angeles

 

Malibu

Un quartier très riche de Los Angeles connu mondialement pour la série « Alerte à Malibu » mais dont le nom original est « Baywatch ». Ce qui du coup explique pourquoi la série n’a pas été tournée à Malibu… ! En fait,  les acteurs tournaient les scènes sur toute la côte, de Venice Beach, Santa Monica et aussi Paradise Cove à Malibu, où la photo ci-dessous a été prise.

Helas, il ne faisait pas un temps magnifique ce jour là mais cela n’empêche pas d’apprécier la vue et le calme de l’océan pacifique.

Tout le bord de mer est encerclée par des villas hallucinantes qui donnent sur la plage. Il faut être plus riche que crésus pour avoir une petite maison sur cette bande de plage ! D’ailleurs rappelez-vous de Samantha dans les films Sex and the City, quand elle vit à Los Angeles, c’est dans une de ces villas… Coté route, c’est affreux, on ne voit que de vilaines maisons au bord de la nationale où les voitures foncent toute la journée. Il n’y a rien autour, il faut prendre la voiture pendant 15 minutes pour tomber sur les premiers commerces. La plage est inaccessible par les piétons, seuls les habitants y ont accès. Coté plage, les propriétaires ont tout le loisir d’observer l’océan pacifique et le ciel bleu. Un luxe, vraiment…

Voyage à los angeles, usa Malibu

Malibu beach, los angeles, usa

 

Santa Monica

Mon quartier préféré ! Forcément, le bord de mer, les boutiques branchées, les grands magasins, les cafés à brunch, les cafés healthy et toujours cet air marin…

Santa Monica est aussi connu pour son pier: ce long ponton qui accueille une fête foraine permanente ainsi que des restaurants, notamment celui dédié au personnage de Forest Gump.

La fameuse route 66 qui commence à Chicago, traverse tout le pays se termine ici, dans les rues de santa Monica, face à l’ocean pacifique !

Voyage à los angeles, usa

santa monica beach, los angeles

Santa monica pier, los angeles, usa

smoothie sur la plage, santa monica, Los angeles

Brunch à los Angeles

Une jolie adresse pour le brunch: M Street Kitchen

Frozen Yogurt

FRO-YO BITCHES !

Certaines personnes aiment les cupcakes, les cookies, le chocolat de façon démesurée. Mon amie et moi, c’est les frozen yogurts ! Il existe plusieurs enseignes aux USA qui proposent des yaourts glacés que l’on agrémente de « toppings », comme sur la photo ci-dessous.

Il existe même plusieurs parfums de yaourts et celui qui nous faisait craquer: au beurre de cacahuète ! Ca vaut le détour ! Si on avait pu en manger tous les jours, on l’aurai fait. Un délire !

Frozen yogurt à Los Angeles

Frozen yogurt à Los Angeles

 

Venice

Venice beach est ce quartier qui renaît de ses cendres: plutôt mal famé ces vingts dernières années, le gouverneur Arnold Schwarzenegger a passé du temps à moderniser ce quartier qui lui tenait à coeur. C’était ici que jeune Arnold venait s’entrainer avant de devenir un acteur célèbre.

Le bord de plage accueille même un « muscle beach » ou des accessoires de sport sont mis à disposition au public pour qu’ils puissent faire de la gym en pleine air…

Aujourd’hui le quartier est à la pointe du hipster-isme: cafés et boutiques indépendantes proposant du vegan, gluten free et autre nouvelles tendances du consommer sain. J’adore.

L’art de rue est aussi très présent dans ce quartier ou tous les genres se mêlent: surfeurs, skaters, fashionistas, musiciens, marginaux, SDF, guérisseurs et hipsters. Vraiment, c’est incroyable à voir.

Venice, los angeles, usa

Venice canal, los angeles usa

venice beach, surfers, los angeles

skate park venice, los angeles

palmiers, santa monica beach, los angeles

Brunch a Gjelina, los angeles, usa

Merveilleuse adresse pour brancher à Venice: Gjelina !

california sweater, venice beach, los angeles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *