Sinon je suis allée à Séville, Espagne !

Début mai je suis allée en Andalousie pendant une semaine, visitant les grandes villes de la région, dont Séville. Je m’attendais à vraiment y voir une marque de l’histoire dans l’architecture des bâtiments, mais j’ai trouvé la ville comme étant très moderne et laissant au final peu de place à l’histoire, selon moi.

Cela reste quand même une très belle ville, très agréable à vivre. J’ai adoré passer sur les ponts et voir les rives regorger de gros palmiers en bonne santé. Pas comme tous ces palmiers que l’on voit près de chez moi pour donner un peu d’exotisme alors que, bon, que ça soit en Bretagne ou en Angleterre, on ne peut pas trop se leurrer sur le climat, hein…

De notre visite à Séville, nous avons tout d’abord découvert la plaza de Espana, cette vaste place qui se veut être la place principale de chaque ville d’Espagne. Celle de Séville accueille un grand bâtiment en demi lune, construit en 1929 par Anibal Gonzalez à l’occasion de l’Exposition Ibéro-américaine et fut alors inaugurée par le roi Alphone XIII d’Espagne.
Aujourd’hui les bâtiments où l’on peut déambuler accueillent aussi la mairie de la ville et quelques bureaux du gouvernement.

plaza de espana seville, espagne

plaza de espana, seville, espagne 2

plaza de espana, seville, espagne 3

Plaza de espana Seville, Espagne 4

Plaza de espana Seville Espagne 5

Nous avons continué notre visite de Séville par la visite de la Cathédrale. Je ne suis pas du tout attirée par l’histoire des religions, pas même celle catholique et j’ai tendance à trouver toutes les cathédrales pareilles. Les mêmes vitraux, les mêmes histoires de saints et martyres, du retour de Jésus et Marie et de Dieu tout puissant à travers des peintures monumentales et des vitraux à te plomber toute la luminosité.
En revanche, je dois reconnaître que celle-ci était plutôt impressionnante : elle est vraiment grande, la troisième plus grande au monde, et sa structure et plutôt étonnante.
Ce que j’ai préféré dans la visite de la cathédrale est surtout le tombeau de Christophe Colomb et l’histoire qui se trame derrière :
Lors de sa mort en 1506, les obsèques eurent lieu à Valladolid en Espagne, mais en 1513 à la demande de sa nièce, son tombeau est déplacé dans le couvent des franciscains à Séville. Quelques années plupart, on déplace encore sa dépouille dans un monastère à l’autre bout de Séville. En 1536, on le déplace encore une fois de l’autre côté de l’Atlantique, sur l’île de Saint-Domingue, qui était son souhait initial de repos éternel. En 1795 suite à un conflit franco-espagnol, sa dépouille est une nouvelle fois déplacée, cette fois ci à La Havanne, sur l’île de Cuba jusqu’à la déclaration d’indépendance de l’île en 1899 qui engendra, enfin, le retour du tombeau de Christophe Colomb à Séville, dans la cathédrale. Une histoire qui valait le coup d’être partagée !

Cathedral Seville Espagne

jardin des orangers, cathedrale de seville, espagne

jardin des orangers, cathedrale de seville, espagne 2

jardin des orangers, cathedrale de seville, espagne 3

Par la suite, nous avons vagabondés dans la ville à la découverte de la culture Sévillane en rencontrant des amis qui vivaient sur place.

Seville espagne 5

confiseries seville espagne

Seville, espagne 2

Seville, espagne 3

Seville, espagne 4

Seville, espagne

Voir aussi:

Montéfrio, village blanc d’Andalousie, Espagne

Dernier commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *