Sinon je suis allée sur l’île de Hvar, en Croatie !

sejour ile Hvar croatie

 

En découvrant les articles et guide voyage de Split, il était grandement recommandé d’aller visiter l’île de Hvar, un peu plus au sud de la ville. Nous nous renseignons auprès de la compagnie locale de ferry qui propose 3 AR dans la journée: matin, midi et soir.

On prend alors le premier ferry, départ 8h30 pour environ 2 heures de traversée. Magnifique paysage tout autour de nous: des îles rocailleuses recouvertent d’une forêt de pins. Les vagues de la mer légèrement agitée se fracassent sur les rochers blanchis par le sel de la mer adriatique. Pas de bruit autour de nous, juste la mer…

Une fois arrivée au port, deux bus proposent de nous envoyer soit à Stari Grad soit dans la ville de Hvar. Coup de pression, je n’avais vu aucune information auparavant. Par défaut, nous primes le bus à destination de Hvar, le nom de l’île mais aussi parce que tout le monde montait dans ce bus. A priori, c’est là où les touristiques avertis vont. Des fois, jouer les moutons, ça peut être utile !

On découvre alors un paysage incroyable: des falaises couvertent d’une forêt de pins, le bleu de la mer à perdition qui se noient à l’horizon avec le bleu du ciel ! La musique du bus diffusant une mixtape Psychadélique/funk/disco donne à cette virée un goût de road trip américain, un voyage inattendu. J’adore !

Arrivée dans la ville, on vérifie tout de suite les horaires des bus retour, pour ne pas louper le dernier ferry. On rentre alors dans  la ville qui dort encore: il n’est même pas midi. Les quelques locaux sont à la terrasse à prendre un café ou une boisson rafraichissante. Les restaurants sont fermés et les cartes annoncent des prix encore hallucinants. (Lire mon billet sur Split…)

On file à la superette du coin pour acheter trois bricoles à grignoter, tant pis, on passe en mode touristes fauchées. On découvre la ville tout en grignotant un bout. C’est beau, c’est calme. Wow.

Il y a des palmiers partout, des chats qui se cachent pour dormir à l’ombre et à l’abris des cat-lovers un peu trop envahissants.

On décide alors de monter en haut de la colline où se trouve la forteresse de Hvar. (Ne me demandez pas comment ça se prononce…) La montée jusqu’à cette dernière nous offre la vue d’un paysage incroyable: les ruelles ou quelques tables sont placées sur la « terasse » d’un restaurant, l’entrée d’une villa puis la vue sur la mer. On y découvre des orangers, des lézards qui bronzent mais aussi des cactus !

Il n’y a pas de bruit, aucun touriste à l’horizon, les locaux font surement la sieste ! L’odeur des arbres qui fleurissent envahit l’atmosphère et puis, la vue sur la baie. On ne pouvait vraiment pas rêver mieux !

J’apprendrais plus tard par une jeune femme qui travaillait dans un office de tourisme local que cette île est la plus belle qu’elle n’est jamais visitée ! Il existe une autre île en Croatie qui serait le joyau de la mer adriatique dont je ne me rappelle plus du nom… C’est aussi l’île la plus touristique du pays, réputée pour ses belles plages mais aussi sa night life. Malheureusement, mi-avril n’était pas la meilleure saison pour en juger !

sejour ile Hvar croatie

sejour ile Hvar croatie

sejour ile Hvar croatie

sejour ile Hvar croatie

sejour ile Hvar croatie

sejour ile Hvar croatie

sejour ile Hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

sejour ile hvar croatie

 

sejour ile hvar croatie

Dernier commentaire
  1. Eve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *