Des consommateurs au rabais pour les soldes d’été 2011

Un mois après le début des soldes, les chiffres continuent de tomber et alarment le milieu du textile. Cette session de soldes été 2011 a été très révélatrice du climat économique actuelle. On remarque aussi de nouvelles tendances chez les consommateurs, plus organisés dans leurs achats et avec des préférences 2.0. Bilan des soldes 2011…

Oops ! On a soldé nos customers…

Les premiers jours de soldes, les chiffres alarmaient déjà : -5% de ventes en moins que l’année précédente pour l’ensemble de la consommation textile-habillement.

La météo étant mise en cause, les commerçants espéraient une légère accalmie météorologique pour revoir la clientèle se ruer dans les magasins. «Ce n’est pas très bon. La première journée, sous une pluie battante, a été franchement mauvaise», a déclaré à Reuters Jean-Marc Genis, président exécutif de FEH, représentant les grandes chaînes de prêt-à-porter.

La météo n’est la seule responsable de ce manquement aux traditions shopping-esque, la date avancée du début des soldes peut aussi être mise en cause. Beaucoup trop tôt selon certain, car les ménages n’ayant pas encore reçu leur salaire ne pouvaient faire les petits fous dans les rayons soldés des magasins. Les années précédentes, les soldes commençaient la toute fin juin, voir début Juillet, et satisfaisant consommateurs et commerçants, même si la météo n’était pas clémente.

On remarque aussi que le budget textile-habillement des ménages n’est plus aussi élevé qu’auparavant. Il est même en très légère baisse cet été par rapport au printemps, avec une perte de 0,2% ce qui au final, représente un budget de 4% par ménage à dépenser dans les soldes d’été.

Dans l’ensemble, ils vous le diront, la première semaine de solde sen France était globalement négative…

Mars-Avril-Mai : Fait ce qu’il te plait

Il faut aussi reconnaitre, que le printemps 2011 a été plutôt fleurissant pour toutes les enseignes. De manière générale les commerçants ont enregistré une belle période printanière grâce une météo favorable (tiens, encore celle-là) qui a permis d’écouler une bonne partie des stocks. Ces mêmes stocks qui du coup ne pourront être soldés quelques mois plus tard.

La chaine C&A reconnait avoir rencontré une hausse de son chiffre d’affaire et du volume sur cette période, et elle n’est pas la seule. Ce pourquoi l’effet d’attente des soldes d’été était moins important et explique en partie ce rabais de consommateurs sur les soldes d’été.

Il s’avère que les consommateurs ont depuis cette année adoptée une nouvelle stratégie d’achat et étale plus volontiers ceux-ci sur toute l’année. La nouvelle loi de modernisation de l’économie (LME) de 2009 et mise en place dès 2010, permet d’attirer le consommateur tout au long de l’année et écouler les stocks plus facilement sur la saison et non plus sur les quelque semaines de soldes d’été. « Avec des rabais moins forts durant les promotions que pendant les soldes traditionnels, les taux de marge sont, au total, plus avantageux ». « Dans l’habillement, pour la première fois en 2010, les achats en promotions avaient dépassé (en valeur) les achats en soldes » d’après le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc).

Cette baisse de stock lors des soldes favorise la mise en rayon plus rapide des collections automne hiver par les commerçants qui y voit là une belle manière de mettre en appétit les consommateurs déçu par la météo et déjà pressés d’être à la rentrée de septembre. Quitte à avoir un été pourri, autant passer directement à la collection d’automne… « Les entreprises sont devenues très prudentes depuis deux ans. Elles préfèrent rater des ventes que de rester avec des stocks invendus», explique Jean-Marc Genis, président de la Fédération nationale des enseignes de l’habillement.

La collection d’automne va d’ailleurs appliquer la hausse des prix des matières premières, des coûts de productions et de livraisons. Les collections d’hiver sont par ailleurs « plus lourdes » à produire et à transporter, cela va donc se répercuter sur le prix des produits. «Nous sommes tous confrontés à une hausse des coûts de revient que nous avons en partie au moins répercutée dans nos prix, et cela sera encore plus marqué sur l’automne-hiver», selon Antoine Brieu, directeur de C&A France.

Consommateur en mode 2.0

Car bien que les magasins enregistrent des baisses de ventes, ce sont les sites d’e-commerce qui explosent leurs ventes.

La première journée de soldes, les sites d’e-commerce enregistraient en moyenne + 37% de ventes que l’année dernière et celles-ci concernent principalement les petits sites e-commerçants. Après une semaine, ils continuaient d’enregistrer une croissance en hausse de 15% par rapport à 2010. C’est d’ailleurs bien plus que pouvait l’espérer le Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) qui pariait sur une augmentation de 10%, maximum.

La marque Brandaley a carrément doublée ses ventes la première semaine avec une explosion de commandes au rayon chaussures : +130% de ventes par rapport à 2010. Visiblement, les françaises ont trouvées chaussures à leur pied, sur Internet, pour ces soldes d’été 2011…

De son côté, La Redoute a enregistré le premier jour des soldes 2 millions de visiteurs, sachant que celui-ci compte 9 millions de visiteurs par mois.

Clairement cet été, the place to be était sur le net. La commande sur Internet étaient boudées depuis des années, il semblerait que la tendance se soit inversée…

Et vous les soldes, ça s’est passé comment ?

Source: Le Figaro / Le Figaro / E24

4 Commentaires

  1. Moi je ne suis pas responsable hein, je te le dis vu le carnage qu’on a fait l’Epoux, la gosse et moi!
    J’ai été dépensière à fond, les boutiques, e-boutique et autres n’ont plus qu’à m’embrasser les pieds!
    Bisous!

  2. Intéressant ton article ! Oui c’est sûre les prix ont bien augmentés je trouve !
    Bises

  3. J’ai shoppé pas mal de jolies choses… et rien sur le web !
    Je suis passée à coté du « place to be »…

  4. Bonjour,
    Très intéressant cet article « compte rendu » des soldes… Pour ma part, j’ai acheté trois fois plus que les années précédentes donc c’est bien la première année que je dépense autant pour les soldes 🙂
    Bises xx

Laisser un commentaire