Textile : Les soldes, nouveau succès du e-commerce.

Avant le début des soldes en France, plusieurs études dévoilaient l’inquiétude des commerçants, voyant les consommateurs moins attirés par la période de soldes de janvier ou moins enclins à dépenser. Pourtant, comme à chaque fois fin de période de soldes,  les résultats confirment que les soldes en ligne se portent de mieux en mieux…

 soldes hiver

Les études qui annoncent le mal

Début Janvier, une étude réalisée par Harris Interactive pour Sarenza dévoilait que seul 48% des français comptaient faire les soldes ce début janvier. Un français sur deux donc n’était pas excité à l’idée d’une période de réduction nationale.

15% des sondés affirment aussi qu’ils n’iront pas faire les soldes cette année, quant un autre 15% du panel estiment que parmi toutes les promotions étalées sur l’année et les soldes flottantes mi saison, les soldes d’hiver et d’été n’ont plus d’intérêt pour eux.

Pire encore, pour les commerçants, les français annoncent baisser leur budget soldes cette année s’élevant alors à une moyenne de 173 euros.

Une annonce qui refroidit les commerçants, comptant sur les périodes de soldes pour gonfler leurs chiffres d’affaires.

Quelques jours plus tard, c’est une autre étude, cette fois ci de l’Ipsos pour le Conseil national des centres commerciaux qui cette fois ci annonce que plus d’1 français sur 3 iront faire les soldes (76%) mais avec un budget en baisse par rapport au année précèdent avec une moyenne de 233 euros.

Des chiffres un peu plus rassurant que la première enquête. Cependant, le premier jour des soles restent celui ou le chiffres d’affaires des commerçants est le plus élevé, mais avec des rabais n’allant rarement au delà des -40%, peu de chance que les français se fassent un gros kiff en boutique ce jour là.

Soldes La Redoute

 

La faute à..

La crise ! Évidemment, la bien bonne excuse des chiffres en perte. Pour beaucoup de français, la crise, la hausse du chômage, la baisse du pouvoir d’achat est la première raison d’un désintérêt envers les périodes de soldes. Le budget textile est le premier réduit dans les ménages dès lors qu’une récession budgétaire ait lieu.

Certains dénoncent aussi ce manque d’intérêt aux soldes d’hiver à cause des soldes flottantes qui sèmeraient la confusion chez le consommateur qui ne sait plus quand faire ses achats.

Stéphane Treppoz, le directeur de Sarenza s’exprime: «C’est troublant pour le consommateur qui ne sait plus quand acheter et cela déstabilise les 10.000 petits magasins en France». Il semblerait que le PDG de Spartoo, Boris Saragaglia, comprend ce point de vue et rajoute: «Sans soldes flottants, le consommateur y verrait plus clair sur la politique de prix des distributeurs et ne serait pas amené à croire qu’il peut bénéficier de prix barrés toute l’année».

 soldes-flottantes sur la redoute

 

«Les soldes fixes sont une vraie puissance: Pour nous, le premier jour de l’ouverture des soldes d’hiver est un jour clé. Nous allons d’ailleurs battre aujourd’hui notre record d’entrées en une journée, soit 1 million de visiteurs» explique Alexandre de Lamarzelle, directeur général de rueducommerce.com.

«Deux périodes de soldes identiques pour tout le monde permettent de bénéficier d’un coup de projecteur médiatique collectif autour de ces événements commerciaux. C’est beaucoup plus valorisant que d’organiser des soldes flottants tout seul dans son coin», rajoute Boris Saragaglia.

 

Le e-commerce surf sur la vague des soldes

Chaque année on entend que les sites d’e-Commerce s’en sortent mieux que tout le monde et cette année, sans surprise, n’a pas échappée à la règle.

Bien que le e-commerce semble rencontrer un ralentissement dans ses ventes, il mène toujours la danse lors des périodes de soldes pour le domaine du textile.

Alors que les enseignes physiques ont subi un recul des ventes, cette année, les ventes en ligne des produits de la mode ont connu une évolution de 8% par rapport à l’année précédente.

Les sites leaders de la vente par correspondance dominent le marché français : La Redoute et les 3 Suisses représentent 47% des ventes de textile en ligne, suivi par les sites de déstockage comme venteprivée.com et les marques individuelles.

Pas si étonnant que cela, car les deux marques françaises de VPC sont plutôt active sur les réseaux sociaux, communiquant beaucoup avant et lors des soldes à travers des tweets, des jeux concours et des couvertures Facebook annonçant clairement leurs périodes de soldes.

soldes-la-redoute-soldes-hiver-2012

A côté de cela, c’est le français Spartoo qui annonce fièrement avoir vendu plus de 700 000 chaussures dans les 20 pays ou il est présent en Europe pendant les périodes de soldes. Et +25% de chiffre d’affaires suite à cette période de soldes. Ça fait rêver.

 soldes-spartoo-hiver-2013-derniere-demarque

 

En ligne, il y a plus de promos…

Si l’achat en ligne séduit, c’est qu’il offre ce que les boutiques physiques n’offrent pas. Le confort de chez soi, l’accès direct aux pointures, des services de livraisons rapides ou gratuites, voire les deux, mais c’est rare. Mais surtout, des promos plus régulières, des bons de réductions qui trainent sur des sites code codepromotion.fr et un choix à porter de main.

Mais pas que, l’attrait des bonnes affaires lié à la crise pousse d’avantage les consommateurs à se tourner vers le web plutôt que les boutiques physiques.

ASOSCoupon

En 2011, les ventes de textile en France représentaient 2,8 milliards d’euros, dont une augmentation de 13% pour la vente en ligne, contre un recul de 2,6% pour les boutiques physique.

8,8% de la vente de textile se faisait par le biais d’Internet, contre seulement 4% trois ans plus tôt. La même année, en Angleterre, la vente de textile en ligne représentait déjà 10% du marché.  De l’autre côté de la manche,  il n’y a pas de période de soldes décidées selon le gouvernement, les bonnes affaires c’est toute l’année.

D’ailleurs, la vente en ligne en Angleterre représente un marché de 80 milliards d’euro en 2011 et, sans avoir a vraiment le préciser, ils sont numéro 1 en Europe du e-Commerce.

Pour les fans de mode, la période de soldes est un des moments les plus importants de l’année.  Comme le prouve l’histoire de ces trois femmes ayant séduit un homme riche pour lui voler sa carte bleu et faire des folies dans les grands magasins parisien.

gg-blair-shopping

 

En chiffre

–       Ce sont les femmes qui achètent le plus sur internet

–       Elles ont entre 25 et 44 ans

–       Elles achètent pour elles et leurs enfants

–       Les produits les plus achetés sont la lingerie, les maillots et les chaussures

–       Les hommes qui consomment sur le net ont entre 25 et 44 ans

–       Ils achètent principalement des articles de sport.

Source

A la fin du mois de février, le gouvernement devrait se réunir autour d’une table ronde pour discuter de l’avenir des soldes. Les soldes flottantes sont-elles en danger ? Allons nous suivre le modèle britannique de soldes sur l’année ? Ou plutôt un retour a 5 semaines de soldes en Janvier et Juillet ?

Quoi qu’il arrive, rassurez-vous, Primark arrive bientôt en France, et avec ça, ça sera les soldes toute l’année. Croyez moi !

reduction primark

Dernier commentaire
  1. Cee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *