Une blogueuse à la London Fashion Week SS15


Je ne m’étais pas rendue à la London Fashion Week depuis Février 2013. Ca faisait donc un an et demi que je n’avais pas posé mes fesses sur les bancs de la Somerset house. J’avais eu l’occasion d’assister à la London collections: Men avant de quitter Londres mais il s’agit d’une autre actualité mode de la ville. J’étais bien sensée assister à la London Collection de cet hiver mais, poisseuse comme je suis, j’ai loupé mon vol. Bref… Me voilà donc, un an et demi après a battre les pavés de la cour intérieur de la Somerset house dans le centre de Londres, sur les bords de la Tamise.

London fashion week invitations

 

Jour 1 – Vendredi 12 Septembre

Je ne vous cache pas l’émotion qui m’a envahi au moment où j’ai passé le seuil du bâtiment mythique de la fête semi-annuelle de la mode britannique. Il fait beau, presque chaud et tout le public est en ébullition… Ca s’annonce pas mal !

La première journée commence par des designers moins connus mais qui anime la scène mode du pays. Avant d’arriver à Londres, la veille, je ne savais pas quelles invitations étaient parvenues à mon adresse londonienne. C’est donc seulement la veille que j’ai pu planifier mon programme de la journée. Mauvaise surprise: le nombre infini de designers souhaitant se présenter lors de ces 5 jours de la mode font que toutes les présentations sont éparpillées dans tout le centre ville. Et Londres, c’est grand…

J’ai eu la chance d’être conviée à 8 présentations ce vendredi mais je n’aurai pu assister qu’à 4 défilés/présentations. Et les 4, dans un lieu différent à chaque fois… ! Moi qui pensais connaître cette ville, je découvre grâce à la Fashion Week une nouvelle facette de la capitale britannique que je ne connaissais point encore !

  Faustine Steinmetz 12h15, je retrouve mon amie Marine, blogueuse/journaliste pour De mode en art afin de découvrir ensemble la nouvelle collection de la créatrice française Faustine Steinmetz. Une très courte collection centrée sur le matériel: le jean. Elle décrit sa collection comme étant des pièces denim refaites de zéro. Pour elle et son équipe, il n’y a pas que les pièces de haute couture qui méritent des heures de travail, les produits industriels peuvent aussi être travaillé avec des techniques artisanales. Toutes les pièces de sa collection sont élaborées dans leur atelier d’East London et de ce fait, sont toutes Made In England. La collection était présentée pendant 2 heures sur des très jeunes mannequins. Si bien que sur la fin, ces jeunes filles perdaient un peu leur concentration. Une jeune mannequin en est même tombé de son podium. Quant à celle sur l’estrade, elle n’a pas manqué de commenter mon sac « Hire Me » qu’elle trouvait tout à fait à son goût. C’est bien la première fois que les mannequins d’un défilé commentent les tenues des spectateurs ! London Fashion Week Faustine Steinmetz

 

Jean-Pierre Braganza

London fashion week

 

14h15, je m’approche de la Somerset House pour assister à mon défilé dans le lieu mythique de la LFW. Déjà, difficile de savoir quelle queue prendre, les messieurs de la sécurité n’ont pas l’air de vouloir être très serviables. En attendant, je m’amuse à regarder les scènes autour de moi. Ce fashion circus dont les journalistes de mode telles que Suzy Menkes ou Robin Givhan parlent dans leur articles dégomant les fashion bloggers et fashionistas star des réseaux sociaux.

15h, nous finissons par rentrer dans la salle. Je m’avance au fond du podium où personne ne semble vouloir se mettre. Tant mieux, j’aime bien la vue que j’ai. Le show commence avec un certain retard, classique des fashion weeks.

London Fashion Week Jean Pierre Braganza

Portugal Fashion

16h15, je file retrouver mon amie Marine pour le défilé de Portugal Fashion, une présentation de 2 créateurs d’origines portugaises: Joao Melo Costa et Daniela Barros. Le rendez-vous est donné au Freemasons Hall à quelques rues plus loin de la Somerset house. J’ai été plutôt étonnée des lieux. Nous étions placé dans une grande salle où des portraits de monarques britanniques étaient au mur. Ambiance originale pour un défilé beaucoup moins dans l’ambiance de l’histoire royale britannique. Défilé en petit comité particulièrement difficile à suivre a cause du magnifique chapeau de la dame au premier rang. Les photographes n’ont pas manqué de la mitrailler de photos. J’ai tenté des photobombes mais je n’ai rien vu réapparaître sur le web. S’teu fail... !

London fashion week

London Fashion Week Portugal Fashion

London Fashion Week Portugal Fashion

London Fashion Week Portugal Fashion

 

Felder & Felder

 

London fashion week

Me voilà de retour à la Somerset house pour le dernier show de la journée. Je me sens un peu honteuse, car pour être à l’heure à ce défilé, j’ai du en zappé un autre tout prêt. Le fait que les shows ne soient pas au même endroit et qu’ils soient tous en retard n’aide pas à pouvoir assister à tous les défilés où nous avons la chance d’être convié. Je rentre alors dans la file d’attente et suis la première à faire la queue. Je vois alors les gens rentrer petit à petit, voyant aussi l’heure tourner. A quelques minutes de l’heure officiel du défilé, je vois un groupe de photographes qui s’avance en criant. J’imagine une petite célébrité vient d’arriver. Effectivement, une jeune femme arrive, pose pour les photographes et rentre tranquille avec l’aide des PR qui visiblement l’attendaient. Je cherche mais vraiment, je ne vois toujours pas qui était cette nana. En revanche, si quelqu’un sait, dites lui d’enlever l’étiquette sous ces escarpins, ça fait cheap quand même…

Plus tard, même topo, je vois les gens rentrer et moi, j’attends toujours dans ma file. Une nouvelle horde de photographe s’approche. Une belle jeune femme blonde s’approche, rentre dans la salle et là, je comprends qu’il s’agit de Millie McKintosh, une socialite londonienne, connue pour sa participation dans le soap TV Made In Chelsea, son style et son mari, le rappeur Professeur Green. En somme, je l’adore. J’aurai pu prendre une photo, elle n’était pas très loin de moi mais je suis restée éblouie. Je pensais pas que je pouvais être aussi cucul la praline. Je l’ai regardé avec des yeux d’enfant, sans piper mot, juste admirative. A cet instant je me suis dit « Meuf, tu te rends compte de ta vie un peu ? Le genre de vie où tu croises une de tes « idoles » comme ça, au détour d’un défilé de la Fashion Week de Londres. Tu te rends compte quand même?!« . Le must, c’est que la minette était assise devant moi et sur les photos d’elle, on me voit la truffe au vent au dernier rang… !

London Fashion Week Felder

London fashion week Millie mckintosh

 

Samedi 13 Septembre

Jasper Conran

Courte nuit, réveil tôt. Course poursuite dans le métro pour être à l’heure au défilé qui s’annonçait à 10h pétante. Ouais… Gros mytho encore. Cela dit le show n’a commencé que 10 minutes en retard. C’est plutôt remarquable. Je regarde le défilé passer, je trouve cela plutôt pas mal. Quand soudainement mon regarde s’arrête sur deux dames au front row. Mais… Mais… Ca ne serait pas… Suzy Menkes et Hilary Alexander ? Deux grandes journalistes mode américaines ? Juste mes idoles dans le domaine ?! Et bien si, oui. Le choc. Je m’arrête une seconde et réalise que je suis dans la même salle que deux grandes journalistes mode américaines dont je suis leur actualité depuis des années. Je réalise doucement. Mais c’est quoi cette vie?! A la fin du défilé, je vois Mme Menkes traverser le catwalk pour filer retrouver le designer en coulisse. Elle passe donc devant moi, fait un coucou à un collègue et file en backstage. J’ai vécu cette expérience il y a plusieurs jours déjà mais je ne m’en remets toujours pas. Quelle chance ! Je ne traine pas pour autant sous la tente de la Somerset house car ma journée est loin d’être finie…

London Fashion Week Jasper Conran

Orla Kiely

J’avais entendu parler de cette créatrice l’année dernière par l’originalité de sa présentation et collection. J’étais donc particulièrement heureuse d’être invitée à découvrir sa collection printemps été 2015. Le thème était tenu secret jusqu’au jour J bien que l’invitation laissait croire que ça allait être fleuri. Et c’était tout à fait ça ! Nous sommes accueilli dans le Vinyl Factory de Soho avec des cupcakes fleurs et des coupes d’eau fraiches à la menthe. Nous entrons ensuite dans la salle où il y aura le défilé qui commence assez rapidement. Des tenues coquettes, de midinettes, fleuris, colorées et pop. J’adore. Le parfait look baby doll. Merci Mme Kiely pour offrir encore du rêve acidulé aux vêtements !

 

London Fashion Week Orla kiely
London fashion week orla kiely

 

Antipodium London

Là, je dois vous avouer que j’ai pas trop compris. Rien que l’invitation me laissait croire que j’allais être sceptique. Ça n’a pas loupé. Une fois sur place, dans la salle bondée, on découvre quelques mannequins qui posent depuis 11h30 et qui semblent s’être déjà changées 2 fois. Elles font la gueule. Je prends quelques clichés histoire de me rappeler des tenues et ressort aussitôt. Oh tiens, Suzy bubble est là aussi. Je l’ai croisé hier, elle est sur un de mes Vines.

London Fashion Week Antipodium

Kiev Fashion Days

14h30 nous entrons dans la salle aux tableaux des monarques britanniques au mur et découvrons les mini-collections de 4 créateurs d’origine Ukrainienne et un créateur venu du Kazakhstan. #FashionForPeace est le message à travers leur collection. Les temps sont durs là bas comme les médias l’annoncent et pour eux, continuer à percer et aller de l’avant est un message d’espoir.

Mercedes-Benz Kiev Fashion Days London showcase S/S 2014 from NOWFASHION on Vimeo.

 

Dimanche 14 Septembre

 

Pas de défilés pour moi aujourd’hui. Je me rends compte que toutes les blogueuses stars sont venues à Londres pour l’occasion. Une à une, sur leur page Facebook, elles annoncent leur venues à base de photo de bus à deux étages, de cabines téléphoniques rouges et taxi noirs. Le gratin de la blogosphère mode est donc autour de moi. Pourtant à part Suzy bubble, qui est Londonnienne, je n’en ai vu aucune. Pas même Barbie qui trainait par là aussi. Seule manquante à la messe de la mode britannique, Chiara Ferragni. Son excuse ? Les 5 ans de son blog fêté en grande pompe en Italie. Et puis, a priori, elle est déjà à fond sur la Milan Fashion Week. Mise à part elle, tout le monde était à Londres… Bon, je ne suis pas une blogueuse connue mondialement mais au moins, quand je vous parle de Londres, je ne vous balance pas des photos de touristes… Pfff… ces blogueuses… 😉

Je découvre aussi sur les réseaux sociaux une nouvelle tendance apparue ces dernières saisons: les mannequins ont aussi la parole ! On découvre sur Instagram de plus en plus de photos backstage des mannequins qui, elles aussi, aiment partager leur vie au quotidien, le côté glamour de leur travail et surtout promouvoir leur travail à travers les tenues des défilés. Après tout, ce sont des filles comme vous et moi… Enfin… presque.

Lundi 15 Septembre

Les grands noms britanniques défilent en ce jour. Burberry et compagnie ont fait venir les grands noms de la mode. Le blogueur Bryan Boy à fait le déplacement à Londres pour ce défilé. Anna Wintour aussi… Bref, le défilé Burberry c’est le défilé star de Londres bien que d’autres font aussi le « show »: Marchesa qui fêtait ses 10 ans, Tom Ford qui n’a pas voulu faire du floral pour la collection printemps été, Mary Katrantzou… Ou encore le défilé Topshop unique que l’on regarde surtout pour Cara Delevingne.

De plus en plus de photos de street style et des célébrités emergent sur le web. Etonnament, cette année, j’ai trouvé que de manière générale, les looks originaux n’étaient pas aussi exheburant que j’ai pu le voir ces dernières années. Cette année j’ai vu des nanas très coquettes « ladylike » et des looks trash plus No Doubt que Nirvana. Cela dit, je peux parfaitement croire à un raz le bol du milieu de la mode car c’était un vrai cirque! Tout le monde prend les autres en photos, on s’arrête pour demander la permission de photographier, on prend des poses improbables, on se met en scène. La réputation de la mode n’a pas fini d’être aussi mauvaise… Superficiel, vous avez dit ?!

 

VIN + OMI

Dernier défilé de la journée, celui d’un duo de créateur un peu loufoque. Même complètement timbré. Le thème: Rock’n’Roll Macaroon. Une vision bien a eux du rock acidulé. Je vous laisse juger par les photos du défilé…

London Fashion Week Vin & OMI

 

Mardi 16 Septembre

Je crois que j’ai assez donné ces derniers jours. Courir partout dans la ville, faire la queue pendant des heures, rester debout et attendre… attendre et encore attendre que le défilé commence. Puis courir de nouveau jusqu’au prochain défilé. Rentrer tard, se lever tôt, essayer de garder le rythme pour en profiter un maximum. Ce mardi, j’avais deux invitations auxquelles je n’ai pas pu assister car je devais prendre mon vol pour rentrer à Berlin. Une histoire de timing. Les invitations tombent généralement à la dernière minute, parfois même la veille du défilé. Ca laisse peu de temps pour s’organiser. Il faut avoir des priorités et devoir délaisser certaines invitations. Néanmoins, cela reste une expérience extra-ordinaire. En revanche, je ne suis pas sûre de vouloir assister aux prochains défilés, que ça soit à Berlin ou à Londres…

 

Affaire à suivre !

Sans réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *