Zara ou l’histoire du prêt a porter cheap qui copie le luxe

Cela fait déjà un bon moment que je souhaitais faire un dossier sur l’enseigne de prêt à porter Zara, connue dans le monde entier pour être le premier copieur des marques moyen et haut de gamme mais surtout de luxe. L’année dernière, les journalistes de Madame le Figaro était allés dans le bureau du groupe Inditex en Espagne pour une grosse journée presse. Les RP avaient alors abordé rapidement et froidement le sujet des copies et contrefaçons: ma curiosité se réveilla…

« Zara, we have a problem » : Betty et Pandora

En 2010, deux blogueuses françaises connues pour leur créativité et leur sens de la mode ont vu leur succès se retourner contre elles quand leurs photos de looks se sont vues sérigraphiées sans préavis sur les t-shirts de l’enseigne espagnole. Betty et Pandora ont d’abord fait appel à l’entraide de blogueuses, lectrices et fans de mode pour pointer du doigt le geste très malheureux de Zara. Bien qu’aucune poursuite judiciaire n’ait eu lieu, le buzz autour de ces copies à mis à mal la réputation du groupe espagnol, en particulier en France.

zara copie blog de betty

Quand il a été sommé à Zara de s’expliquer sur ces t-shirts très clairement copiés sur les blogueuses, aucune réponse claires n’ait apporté, ci ce n’est que les t-shirts ne sont pas (ou plus) en rayons…

Même histoire pour une jeune blogueuse suisse qui se voit contactée par une journaliste du journal espagnol El Pais lui demandant si ce t-shirt était le fruit d’un partenariat avec Inditex. Elle avoue s’être sentie « quand même vachement grugée ».

Zara copie blogueuse suisse

On ne sait pas n’ont plus qui est vraiment fautif dans cette histoire, est-ce le studio graphique qui envoi les photos et images aux stylistes pour qu’ils dessinent ou si un styliste de l’équipe des 600 basé en Espagne s’est fait un kiff sur la blogo francophone à l’époque…

D’ailleurs, depuis quelques temps, il est possible à présent de retrouver des image de blogueuses et fans de mode portant les vêtements et accessoires de l’enseigne espagnole: La section People du site met en avant les images envoyées par celles-ci pour montrer leur façon de porter les dernières tendances, de quoi donner une inspiration gratuite et plus ou moins légale aux stylistes…

On ne saura jamais vraiment, mais sur la toile, cet incident à révéler d’étonnants commentaires…


Les jeunes créateurs sont les nouveaux grands créateurs pour Zara

Une fois l’épisode des blogueuses terminées, on espérait peut être s’en ternir aux copies de Dior ou Chanel mais l’équipe stratégique s’est peu être dit qu’il valait mieux mettre en avant des choses nouvelles et que l’on avait pas encore vu. Comme des jeunes créatrices qui tentent de percer dans le milieu de la mode…

L’exemple de Rocio Canero en Espagne n’est pas non plus la préféré de Zara qui à bien pompé les illustrations de la dessinatrices pour plusieurs t-shirts de la collection d’été 2010. La créatrice commençait à se faire un nom avec ses dessins très particuliers ce qui n’a pas manqué de sauter aux yeux de ses fans qui shoppaient aussi dans les boutiques Zara. Malheureusement, elle n’avait pas protégé ses dessins, l’empêchant ainsi de faire valoir ses droits…

zara copie une dessinatrice espagnol

Dans un autre genre, il m’a fallu simplement trainer sur Google avec les mots clés « Zara + copie » pour trouver des articles très intéressants, dont celui-ci, une jeune créatrice belge qui a eu l’occasion de parler de son travail de création dans la version Belge du magasine Elle et retrouve quelques mois plus tard une robe dans la collection Zara qui ressemble étrangement à celle qu’elle a créée mais surtout au croquis à l’origine de sa robe. Elle se demande d’ailleurs si elle ne serait pas victime de ce syndrome dont soufre tous les créateurs qui est celui de voir des copies de ses créations partout chez les autres…

zara copie robe

A regarder les deux robes, on sent qu’il y a une inspiration, mais à regarder le croquis, la ressemblance est plutôt flagrante pour moi. Elle soulève quand même avec désarroi que dans ce monde de création, tout le monde s’inspire de tout le monde mais que copier un jeune créateur, c’est vraiment pas cool quand on est déjà une enseigne renommée à l’internationale…

zara copie

Le pire dans tout ça, c’est que Zara est loin d’être le seul, je dirais d’ailleurs que Primark est le pire de toutes les enseignes de prêt à porter, mais lui, il ne se traine pas la même réputation.

Mais visiblement Zara aime les inspirations françaises, belges, Suisse et New Yorkaise selon ce tweet: Patrick Waldof, l’artiste vandale des rues de New York à très vite reconnu ses graffitis de moustache copié sur une tête de mort des t-shirts de Zara. Dommage, une fois de plus, la supercherie a été démasquée et un buzz donnant une autre sale histoire à raconter sur le dos de Zara…

  Les grands créateurs, c’est mieux, ils disent rien en fait

Les blogueuses et les jeunes créateurs visiblement usent de la presse et des médias pour sensibiliser les consommateurs des mauvaises pratiques de Zara, alors que jusqu’ici, les grands créateurs ne disaient trop rien. Ou du moins, le faisait plus discrètement.

En 2010, c’est Balmain qui voit son travail copié sans gêne, car non seulement les créations sont identiques mais les visuels aussi ! Même silhouette du mannequin, même pose, même association des vêtements… C’est la grève d’inspiration chez Zara !

copie zara balmain

Gauche Zara / Droite Balmain

zara copie balmain 2012

Gauche Zara / Droite Balmain

Isabel Marant, la créatrice française au succès grandissant chaque saison a aussi attiré l’intérêt des stylistes de Zara car on y retrouve beaucoup de son style et des belles copies de ses its. zara copie isabel marant

Sans parler des chaussures rouges cloutées Chloé ont aussi le droit à leur copies dans les rayons de Zara. Pourquoi se tuer à faire des choses uniques et originales quand il suffit de copier les its des marques de luxe et les proposer moins cher pour que ça marche, vraiment ?! Chloe-Zara-BootsCependant, il reste encore un couturier qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et pour cause, Christian Louboutin veut qu’on respecte sa marque de fabrique : les semelles de chaussures rouges. Il a poursuivit Zara en justice pour avoir lancé une série d’escarpins aux semelles rouges, qu’il estime être le signe distinctif de sa marque. Malheureusement, il a perdu son procès, la justice ne peut accepter qu’une couleur soit le signe distinctif d’une marque.

zara copie louboutin

Gauche Louboutin / Droite Zara avec semelle rouge

Dans réputation il y a « pute »

Et c’est peut être le problème de Zara, cette enseigne de prêt à porter à petit prix qui s’est fait une sacré réputation dans le milieu du textile pour copier sans gêne les idées et designs des grands couturiers lors des semaines de la mode et proposer rapidement aux consommatrices les styles de luxe mais à petit prix.

 

 

C’était l’idée de base. Par la suite, les prix de Zara ont sévèrement augmenté et les copies sont moins évidentes bien qu’elles soient toujours là. Encore faut-il connaître les toutes dernières tendances des grandes maisons et avoir un œil sur toutes les blogueuses mode internationales et les jeunes créateurs du monde entier…

Au final, Zara met en avant les tendances émergentes, dommage qu’il s’accapare tout pour lui. copie zara tabou

Les journalistes de Madame LeFigaro qui étaient au super meeting d’Inditex raporte dans leur dossier:

Chez Zara, le sujet de la copie est 100% tabou. Pourtant, qui n’a pas jubilé en s’achetant pour 50 euros un pantalon à la Céline ou un petit haut simili Prada ? Sur les bureaux traîne la presse de mode la plus pointue, bardée de Post-it. Ici et là, quelques look books des grandes marques. Faut-il alors plutôt parler d’inspiration ? « Je vous répliquerai que nous ne sommes quasiment jamais attaqués en justice alors que les procès pour contrefaçon sont légions dans les tribunaux parisiens. Aujourd’hui, c’est même nous qui sommes beaucoup copiés, se défend bec et ongles Jean-Jacques Salaün. Notre ligne directrice, c’est uniquement ce que veut la cliente. »

 

Au final, ne vaut-il pas mieux payer une amende, des droits ou passer des accords avec les créateurs et blogueuses plutôt que de se trainer une réputation aussi sale que celle-ci ?

Aujourd’hui Zara est numéro 1 du prêt à porter dans le monde et cela depuis quelques années, son fondateur est le 3e homme le plus riche au monde, mais au bout du compte, si aujourd’hui on shop chez Zara c’est surtout pour avoir des pièces de créateurs à moindre prix mais de bonnes qualité. Reposant sur les millions de son succès, je ne suis pas sûre qu’Amancio Ortega se soucie de tout cela…

Dernier commentaire
    • Joelle
  1. Sofy
  2. Arnaud
  3. Mathieu
  4. Joelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *